France
URL courte
536
S'abonner

Des surveillants de la prison de Seysses, près de Toulouse, ont confisqué deux magrets apportés par une jeune femme à un détenu. Ayant senti une odeur bizarre, les fonctionnaires ont découvert à l’intérieur du cannabis, narre La Dépêche.

Le vendredi 4 octobre, des surveillants de la maison d'arrêt de Seysses ont intercepté deux magrets de canard fourrés avec 51 grammes de résine de cannabis, en fouillant un détenu qui purge actuellement une peine jusqu'en décembre, indique La Dépêche.

Selon le quotidien régional, ce détenu de 27 ans a reçu la visite d’une jeune femme avec laquelle il a récemment fait connaissance sur Tinder. Elle a apporté ces deux magrets qu’il lui avait demandés quelques jours auparavant.

En le contrôlant à son retour du parloir, les surveillants ont senti une odeur bizarre provenant des paquets. Lorsqu’ils les ont ouverts, ils ont découvert que la viande était fourrée avec du cannabis.

Le détenu et la jeune femme ont été placés en garde à vue à la gendarmerie de Muret.

Selon l’enquête, le jeune homme s’était endetté auprès d’un autre détenu, lui aussi placé en garde à vue. Pour le rembourser, il lui avait proposé du cannabis qui aurait dû être transmis par le parloir.

Lire aussi:

Ces bonnes habitudes à prendre pour perdre du poids, selon une nutritionniste
Didier Raoult interpelle l'OMS sur le remdesivir et en dénonce les effets secondaires
«Je vais te venger»: la promesse de la femme du chauffeur tabassé jusqu’à la mort cérébrale à Bayonne
L’Égypte a besoin d’armes, la France répondra-t-elle présente?
Tags:
maison d'arrêt, cannabis, Toulouse, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook