Ecoutez Radio Sputnik
    Bijoux (image d'illustration)

    Un trafic international d’or démantelé à Nantes

    CC0 / hannahalkadi / Jewels Jewelry
    France
    URL courte
    17294
    S'abonner

    Les gendarmes de Loire-Atlantique ont démantelé un trafic d’or entre la France et l’Allemagne, interpellant un bijoutier nantais, qui fondait l’or en lingots chez lui, ainsi que huit autres personnes, relatent les médias.

    Un trafic d'or entre Nantes et l'Allemagne a conduit à l'interpellation, lundi 21 octobre, de neuf personnes, âgées de 30 à 56 ans, dont un bijoutier nantais, ainsi qu’à la saisie de près de trois millions d'euros d'avoirs criminels, a annoncé l’agence France-Presse (AFP), qui se réfère aux déclarations des enquêteurs.

    «On approche près de trois millions d'euros à ce jour de saisies d'avoirs criminels sur ce dossier», a expliqué le lieutenant-colonel Serge Thépaut, commandant du Groupe interministériel de recherches (GIR) de Nantes, lors d’un point presse au tribunal de Nantes.

    Le bijoutier a été arrêté dans un train à la frontière franco-allemande avec 37.000 euros en liquide dans sa valise, selon le procureur Pierre Sennès.

    Le Nantais «procédait à des transformations de bijoux en or en lingots, après avoir fondu ces bijoux. Nous avons trouvé à son domicile un four qui servait à la fonte de l'or. Ces lingots étaient ensuite vendus à un commerçant qui était établi à Francfort en Allemagne» et domicilié en Autriche, a précisé M.Sennès, cité par l’AFP.

    L'enquête a permis de révéler que le bijoutier, passionné de montres de luxe, avait effectué depuis 2018 au moins 21 trajets Nantes-Francfort avec toujours dans son sac, à l'aller, des lingots d'or et au retour de l'argent liquide.

    Les neuf personnes interpellées dont trois femmes avaient jusque-là un casier judiciaire vierge, d’après le procureur.

    Tags:
    Autriche, Allemagne, procureur, police, bijoutier, Loire-Atlantique, trafic d'or, Nantes, bijoux
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik