Ecoutez Radio Sputnik
    la Garonne

    Une course-poursuite avec des voleurs se termine dans la Garonne, un individu recherché

    CC0 / cerqueiraricardo
    France
    URL courte
    0 56
    S'abonner

    Après avoir cambriolé un magasin, trois malfaiteurs se sont enfuis à vive allure pour tenter d’échapper aux gendarmes. Deux des délinquants ont décidé de traverser la Garonne à la nage, mais l’un d’entre eux a été interpellé alors que l’autre est toujours recherché.

    Un voleur, sur une bande qui en comptait trois, est recherché par les enquêteurs et les plongeurs des pompiers de Haute-Garonne, suite à une course-poursuite avec les gendarmes, rapporte La Dépêche.

    Selon le quotidien, trois individus ont cambriolé un magasin de téléphones dans le secteur de Muret, près de Toulouse. Les faits se sont produits dans la nuit du samedi 2 au dimanche 3 novembre. Après avoir été surpris par les gendarmes, ils auraient pris la fuite à vive allure au volant d’une voiture.

    Les forces de l’ordre auraient tenté de les stopper, en parcourant plusieurs kilomètres. Une fois arrivés à hauteur du quartier d’Empalot à Toulouse, qui borde la Garonne, les malfaiteurs ont remarqué qu’ils étaient toujours pourchassés par les voitures des forces de l’ordre.

    Ainsi, d’après le média, en espérant échapper aux fonctionnaires, ils ont décidé de sortir du véhicule et deux d’entre eux ont tenté de traverser la Garonne à la nage. Un choix particulièrement téméraire car le fleuve était très agité.

    Un gendarme a sauvé l’un des délinquants in extremis de la noyade, alors qu’il était lui-même en difficulté au moment de secourir l’individu qu’il poursuivait.

    Ainsi, le voleur a été arrêté, mais son complice est toujours recherché par les enquêteurs et les plongeurs des pompiers de Haute-Garonne. Le troisième malfaiteur qui a décidé de rester sur la terre ferme a été également interpellé.

    Tags:
    interpellation, Toulouse, Haute-Garonne, course-poursuite, gendarmes, malfaiteurs, délinquance, cambriolage, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik