France
URL courte
491586
S'abonner

Les violences ne cessent pas dans les Yvelines, au moins deux engins de chantier étant incendiés durant la soirée du 5 novembre à Mantes-la-Jolie. Sans toutefois que des affrontements se produisent entre les jeunes et la police.

Le quartier du Val-Fourré, à Mantes-la-Jolie (Yvelines), a été le théâtre d’un nouvel épisode de violences urbaines le soir du 5 novembre. Selon Le Parisien, au moins deux engins de chantier ont été brûlés dans le secteur des Peintres.

Un autre véhicule a été incendié non loin. Sans néanmoins que des affrontements directs avec la police se produisent.

Chanteloup-les-Vignes en proie aux violences

Le 2 novembre, des affrontements entre des jeunes et la police ont eu lieu sur la commune de Chanteloup-les-Vignes. Les forces de l’ordre, appelées pour des feux de poubelles, sont tombées dans un guet-apens, une vingtaine d’individus armés de bâtons les attendant. Elles auraient ensuite été attaquées au mortier, selon Le Parisien qui évoque par ailleurs des caillassages.

Le chapiteau des Contraires, un cirque en bois récemment reconstruit, a été incendié malgré l’intervention des pompiers. La caserne de ces derniers aurait par ailleurs été ciblée par des tirs de mortiers et de feux d'artifice.

Par la suite, le parquet de Versailles a ouvert une information judiciaire concernant ces violences. Interpellées samedi, deux personnes, dont un mineur, ont été mises en examen et placées en détention provisoire mardi.

Lire aussi:

«Conte dit à une Europe morte d'aller se faire foutre», divorce à l'italienne entre Rome et l'UE?
Covid 19: un cardiologue camerounais met en garde contre le traitement du professeur Raoult
Édouard Philippe prolonge le confinement pour deux semaines
Tags:
Yvelines, engin incendiaire, police, violences
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook