France
URL courte
516329
S'abonner

Ciblée par des menaces et des messages injurieux sur les réseaux sociaux après avoir souhaité que «la police tire à balles réelles» pour riposter aux violences urbaines, à l’instar de celles de ces derniers jours dans les Yvelines, Zineb El Rhazoui va déposer plusieurs plaintes, dont une contre le rappeur Booba.

Depuis que la journaliste Zineb El Rhazoui a déclenché une polémique en s’exprimant sur le plateau de CNews sur les violences urbaines à Mantes-la-Jolie et à Chanteloup-les-Vignes, suggérant que les policiers devraient tirer à balles réelles, les menaces et les injures ne cessent de se multiplier à son encontre sur les réseaux sociaux.

Des plaintes suite à un déchaînement de haine

L’avocat de la journaliste a annoncé sur Twitter que «suite au nouveau déchaînement de haine, d’injures et de menaces de mort reçues ces derniers jours» sa cliente lui avait «demandé de déposer plusieurs plaintes dont une contre Booba».

Intervenant ce 5 novembre au matin sur le plateau de L’heure des pros, l’émission de débats d’actualité de CNews présentée par Pascal Praud, Zineb El Rhazoui a donné son avis sur les événements de la soirée du 25 octobre dernier à Mantes-la-Jolie. Les policiers avaient alors été appelés à intervenir pour une voiture brûlée mais sont tombés dans une embuscade tendue par une centaine de jeunes qui les ont accueillis avec des jets de pierres, des tirs de projectiles divers et de mortiers d’artifice.

«Il faut que la police tire»

«Il faut dire par exemple sur les événements de Mantes-la-Jolie, les guet-apens organisés [contre] une petite patrouille de policiers par une centaine de racailles, moi j’ai vu un peu ce qu’il se disait sur les réseaux sociaux. Les gens de tous horizons étaient absolument unanimes, il faut que la police tire à balles réelles dans ces cas-là», a-t-elle déclaré.

Ces mots ont conduit le rappeur Booba à tenir des propos virulents à l’encontre de la journaliste sur Instagram: «Pourrissons la vie à cette grosse merde puante».

L’ancienne journaliste de Charlie Hebdo, qui avait échappé par chance à l’attentat contre le journal satirique en 2015, Zineb El Rhazoui, vit sous protection policière depuis lors. Militante anti-islamiste, elle fait l’objet de nombreuses menaces de mort.

Lire aussi:

Un garçon de 12 ans laisse son chiot sur le seuil d'un refuge avec une note déchirante - photos
Ce célèbre Français a perdu près de 5 milliards de dollars en 24h à cause du coronavirus
Les photos d’un chat-garou affolent la toile - photos
Tags:
plainte, menaces, Yvelines
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook