France
URL courte
21344
S'abonner

À Marennes-Hiers-Brouage, en Charente-Maritime, le maire a banni un camion promotionnel de la société de télécommunications Orange. En cause, son nom anglicisé «Orange truck», alors même que la 10e édition du festival Les cultures francophones débute dans la commune.

À quelques mois du déploiement de la fibre dans la commune, Mickaël Vallet, maire de Marennes-Hiers-Brouage, a fermé les routes de sa commune au camion promotionnel d’Orange, appelé «Orange truck».

Le maire a trouvé cet anglicisme insupportable, alors que débute la 10e édition du festival Les cultures francophones, relate France 3 Régions.

Les anglicismes sont une agression

M.Vallet, pour qui «les anglicismes sont une agression contre les citoyens», a expliqué les raisons de sa décision dans un courrier envoyé au PDG d'Orange, Stéphane Richard, publié via Twitter.

© Photo. Département du tourisme de Saint Pétersbourg / Photo Nik Grigoryev
Et France 3 de citer un autre commentaire de M.Vallet: «Le sujet n'est pas d'être rétrograde. Je ne suis pas opposé à la langue anglaise, mais quand on utilise des mots en anglais alors qu'ils existent parfaitement dans la langue française, ce n'est pas normal».

Ce n'est pas la première fois que Mickaël Vallet dénonce l'utilisation d'anglicismes dans les grandes entreprises françaises.

Début septembre, Mickaël Vallet s'en était déjà pris à la Poste, toujours pour le nom choisi pour son service bancaire, Ma French Bank.

La 10e édition du festival des cultures francophones se tient dans sa ville du 6 au 10 novembre.

Lire aussi:

Macron avait chargé Sarkozy de transmettre une lettre secrète à Carlos Ghosn
Elle promène son chien et tombe sur un lionceau près de Perpignan – photo
Macron: la France va envoyer le porte-avions Charles-de-Gaulle et son groupe aéronaval au Levant
Tags:
maire, anglicismes, Orange, Charente-Maritime
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik