Ecoutez Radio Sputnik
    Édouard Philippe

    Édouard Philippe ne boycottera pas «J’accuse» de Polanski et ira le voir «avec ses enfants»

    © AP Photo / Francois Mori
    France
    URL courte
    22721
    S'abonner

    Se disant passionné depuis longtemps par l’affaire Dreyfus, Édouard Philippe envisage d’aller prochainement voir «J’accuse» et ce pendant qu’un appel à boycotter l’œuvre a été lancé suite à une nouvelle accusation de viol portée contre le réalisateur.

    Alors que Marlène Schiappa et Sibeth Ndiaye n’iront pas voir «J’accuse», nouvelle œuvre de Roman Polanski sortie dans les salles obscures, le Premier ministre Édouard Philippe a fait savoir sur les ondes de France Inter qu’il comptait le faire et ce en compagnie de ses enfants.

    ​«J’irai le voir parce que l’affaire Dreyfus est un sujet qui me passionne depuis très longtemps et parce que ceux qui l’ont vu m’ont dit que c’était un bon film», a-t-il précisé.

    Pas une affaire du gouvernement

    Alors que la présentatrice a évoqué que certains membres de son gouvernement n’iront pas le voir, Philippe a répondu:

    «Et alors? Je ne vais pas dire aux membres du gouvernement: "Vous allez voir ce film, vous n’allez pas voir ce film"», a-t-il expliqué.

    Pour rappel, commentant sa décision au Figaro, la secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes a souligné qu’elle n’appelait pourtant pas au boycott de «J’accuse».

    «Vu la position qui est la mienne au gouvernement, je crois et soutiens toutes les femmes qui disent avoir été victimes de violences sexistes ou sexuelles», a-t-elle alors indiqué.

    Affaire Polanski

    Le Parisien a publié le 8 novembre le témoignage de la photographe française Valentine Monnier qui a déclaré qu’à l’âge de 18 ans, en 1975, elle avait été «rouée de coups» et violée par Roman Polanski. L’avocat de ce dernier a réfuté ces accusations.

    En 1977, le cinéaste avait déjà été condamné pour avoir drogué et violé une fillette de 13 ans lors d’une séance photo. D’autres femmes l’ont accusé de viol mais il n’a pas été jugé pour ces faits.

    Vu que le tollé a coïncidé avec la sortie du nouveau film de Polanski, des appels à boycotter l’œuvre ont été lancés. En dépit de ce fait, «J’accuse» a pris la tête du box-office français avec plus de 500.000 spectateurs pour sa première semaine en salle.

    Lire aussi:

    Elle tente d’ouvrir les mâchoires d’un puma pour en arracher son chien
    De minuscules «koalas» trouvés sur les coussinets de chiens envahissent la Toile – photos
    Incident en coulisses de Miss France: une candidate évacuée de la scène en larmes
    Tags:
    boycott, Roman Polanski, Marlène Schiappa, Edouard Philippe
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik