France
URL courte
944
S'abonner

Le conducteur du camion qui a percuté mardi 26 novembre un péage sur l'autoroute A1 dans l'Oise n’était ni sous l’emprise de l’alcool ni sous celle de stupéfiants, révèlent les analyses.

Les dépistages d’alcool et de stupéfiants pratiqués sur le conducteur qui a percuté de plein fouet un péage dans l’Oise, mardi 26 novembre, se sont avérés négatifs, a fait savoir le procureur de Senlis, cité par 20 Minutes.

«Le chauffeur est spontanément sorti de son camion en levant les mains et en ayant un discours qui laisse à penser qu’il n’avait plus forcément toute sa tête», a indiqué le procureur Jean-Baptiste Bladier.

Problème de santé?

«On s'oriente vers une thèse accidentelle en lien avec un problème de santé du conducteur», avait affirmé M. Bladier lorsque les prélèvements n'avaient pas encore été exploités.

Une enquête a été ouverte mardi pour mise en danger de la vie d'autrui. Le chauffeur, dont le véhicule a pris feu après cet accident survenu à la barrière de Chamant dans le sens Lille-Paris, a été hospitalisé avant son prochain placement en garde à vue.

Étant donnée la «conduite dangereuse du conducteur», signalée par des témoins, le poids lourd avait été pris en chasse par la gendarmerie de la Somme puis de l'Oise mais le chauffeur n'avait pas obtempéré.

Selon la Sanef, la société concessionnaire, l'autoroute a été coupée dans les deux sens pendant près de trois heures. Plusieurs voies d'accès au péage n'ont pas pu rouvrir à cause des dégâts occasionnés.

Lire aussi:

Une Chinoise venant de Wuhan dupe les autorités françaises et entre à Paris avec de la fièvre
La journée des câlins «dégénère» sur le plateau de TPMP d’Hanouna - vidéo
Alerte en Algérie après la réapparition du poisson lièvre
Tags:
alcool, péage, camion, Oise
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik