France
URL courte
396240
S'abonner

Le maire de Pont-de-Chéruy a décidé d'exclure de la cantine un écolier qui ne mangeait pas de viande. Si l’élu insiste sur le régime équilibré obligatoire pour les enfants, le président de la ligue internationale contre le Racisme et l'Antisémitisme estime qu’il est sanctionné «parce qu'il ne cède pas à la contrainte».

Un enfant de huit ans inscrit dans une école de Pont-de-Chéruy (Isère) sera exclu de la cantine scolaire à partir de janvier 2020. Sa famille a ainsi reçu une lettre signée par le maire de la commune, Alain Tuduri. Cause: l'enfant refuse de manger de la viande, ce qui est contraire au règlement du restaurant scolaire, rapporte France 3 Auvergne Rhône-Alpes.

La mère du petit garçon a posté mercredi 4 décembre ledit courrier sur les réseaux sociaux pour exprimer sa consternation. Cette publication a très rapidement fait le tour du Web.

«Votre enfant est actuellement inscrit au restaurant scolaire de Pont-de-Chéruy et nous avons constaté depuis la rentrée scolaire de septembre 2019 qu'il refusait de manger de la viande lorsque celle-ci était inscrite au menu. [...] À l'issu de cet entretien, il vous a été rappelé l'impossibilité pour la commune de ne pas servir de viande à votre enfant», est-il écrit. 

La Licra intervient

Mohamed Djerbi, avocat et président de la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme (Licra) de Grenoble a décidé d’apporter son soutien à la famille. Il a qualifié cette exclusion d’«ahurissant[e]», «aux motivations fallacieuses», car l'enfant ne s'est jamais plaint de ne pas manger autre chose.

«On le sanctionne parce qu’il ne cède pas à la contrainte de manger de la viande», a expliqué l’avocat à France 3 Auvergne Rhône-Alpes.

Mohamed Djerbi entend mettre en demeure le maire afin de le faire revenir sur sa décision. Si cela n’aboutit pas, il saisira le tribunal administratif et il envisage même de déposer une plainte au pénal si besoin.

De son côté, le maire Alain Tuduri explique que pour l'instant il y a un  règlement et qu'il est dans l'obligation de le respecter.

Il explique également suivre les consignes du médecin de la protection maternelle infantile, à savoir que les enfants doivent manger de tout pour avoir un régime équilibré.

Lire aussi:

Benalla qualifie de «catastrophique» l’exfiltration de Macron d’un théâtre parisien
Une mannequin se voit refuser l’entrée d'un salon d'aéroport à cause de sa tenue jugée inappropriée – images
Un chat se réveille confus entre les pattes d’un golden retriever – vidéo
Tags:
Grenoble, LICRA, Isère, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik