France
URL courte
27874
S'abonner

Un jeune migrant d’origine afghane qui accompagnait un ami blessé au ventre par une arme blanche a sauté au cou d’un médecin et a voulu l’étrangler.

Un médecin urgentiste a été agressé jeudi 5 décembre alors qu’il intervenait pour apaiser les tensions générées par un blessé et ses compagnons, relate Le Parisien.

Les faits se sont déroulés vers 21h30 à l’hôpital Bichat situé dans le 8e arrondissement de Paris. Selon le quotidien, cinq migrants d’origine afghane et âgés de 23 et 25 ans s’étaient plus tôt battus près de la porte de la Chapelle.

L’un d’entre eux a reçu un coup de couteau au ventre. Ses compagnons l’ont amené à l’hôpital, grièvement blessé.

Mécontents du service

Mais mécontents de la prise en charge aux urgences, les jeunes s'en sont pris au personnel. Quand un médecin est arrivé, l’un d’entre eux lui a sauté au cou pour l’étrangler.

Alertée, la police est intervenue pour interpeller l’agresseur et trois de ses complices. Le principal suspect n’avait pas de passeport mais une demande d’asile autrichienne, indique Le Parisien.

«Il est clair que cette agression à Bichat est liée à l'environnement et aux migrants autour de la Chapelle. La ville devient violente, l'hôpital subit ces violences et les urgences sont les portes de l'hôpital, ouvertes 24h/24», a déclaré Christophe Prudhomme, le porte-parole de l'association des médecins urgentistes de France et responsable CGT.

Il a par ailleurs appelé la justice à prendre des sanctions exemplaires.

Lire aussi:

Mohammed VI a ordonné la destruction d’édifices flambant neufs dans une toute nouvelle station balnéaire
Alexandra de Taddeo «soutient» Pavlenski et a expliqué son rôle dans la diffusion de vidéos X de Griveaux
Un grand requin blanc surgit devant un bateau de pêcheurs, le capitaine «choqué» – vidéo
Tags:
attaque, arme blanche, migrants, hôpital, Paris
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook