France
URL courte
14296
S'abonner

La CGT a revendiqué une coupure d'électricité qui a affecté mardi matin le centre-ville de Perpignan, dont la préfecture, une action destinée à protester contre le projet de réforme des retraites, a-t-on appris auprès du syndicat.

Des agents d’EDF grévistes de la CGT ont coupé le courant du centre de Perpignan pour toucher la préfecture.

«On revendique cette coupure qui ciblait la préfecture (des Pyrénées-Orientales) et le marché (de fruits et légumes) Saint-Charles, pour défendre le régime des retraites des salariés d'EDF-GDF», a déclaré à l'AFP Xavier Charreyron, secrétaire départemental CGT-Energie.

Dans la matinée, Enedis avait mis sur le compte d'«un probable acte de malveillance» la coupure, qui avait aussi privé d'électricité, à partir de 06H30, la mairie, des banques mais aussi quelque 5.000 foyers.

«Il y a eu des dommages collatéraux», a reconnu M. Charreyron. «On est navrés, on s'excuse auprès des particuliers. Mais on défend un régime spécifique, historique, qui concerne les agents d'astreinte qui peuvent revendiquer un départ à la retraite dès lors qu'ils cumulent 15 ans minimum d'astreinte», a-t-il ajouté.

«Ces agents peuvent partir cinq ans plus tôt (que les autres agents), soit à 57 ans, mais ils travaillent dans des conditions difficiles, qu'il pleuve, qu'il neige et sont d'astreinte pendant une semaine», a ajouté M. Charreyron.

«On va défendre corps et âme ces acquis, mais on ne fait que défendre un service qui revient à la Nation», a-t-il encore fait valoir.

A Perpignan, le rétablissement du courant a été retardé par la grève contre la réforme des retraites et l'occupation du site d'Enedis, qui a empêché l'intervention des équipes d'astreinte, seuls quelques techniciens ayant pu opérer, avait indiqué dans la matinée François-Xavier Boutray, directeur territorial d'Enedis.

Peu après midi, la situation était «redevenue normale», avait-il précisé.

La manifestation contre la réforme des retraites a réuni à Perpignan environ 3.000 personnes, selon la préfecture, qui avait dénombré 9.000 manifestants le 5 décembre.

Mobilisation contre la réforme des retraites

Quelque 339.000 personnes ont manifesté en France mardi 10 décembre, dont 39.000 à Paris, lors de la deuxième journée nationale d'action contre la réforme des retraites, a indiqué le ministère de l'Intérieur.

Selon le décompte de la CGT à 17h00, environ 885.000 manifestants ont défilé dans toute la France, contre 1,5 million jeudi dernier (806.000 selon l'Intérieur), a indiqué Philippe Martinez.

Pour la capitale, les syndicats évoquent 180.000 manifestants. 

Lire aussi:

«Conte dit à une Europe morte d'aller se faire foutre», divorce à l'italienne entre Rome et l'UE?
Édouard Philippe prolonge le confinement pour deux semaines
Covid 19: un cardiologue camerounais met en garde contre le traitement du professeur Raoult
La vague épidémique est «extrêment élevée» et les jours à venir vont être «difficiles», alerte Édouard Philippe
Tags:
réforme des retraites, Perpignan, CGT, EDF
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook