France
URL courte
566524
S'abonner

Élie Hatem, avocat franco-libanais et figure nationaliste, a publié une série de selfies sur lesquels il se montre aux côtés d’Emmanuel et Brigitte Macron. Pris à l'Élysée lors d’une remise de décoration, les clichés ont fait le tour du Web français, alors que la présidence française crie à une «manipulation», selon Mediapart.

Emmanuel et Brigitte Macron ont été vus en train de poser pour des selfies en compagnie d’Élie Hatem, avocat franco-libanais, connu pour son engagement nationaliste et entre autres admirateur du royaliste Charles Maurras. Par le passé, il a lui-même été membre de l’Action française.

Les photos, montrant les trois protagonistes tout sourire, ont été prises au palais de l’Élysée le 8 novembre lors d’une remise de décoration, comme le confirme l’entourage du Président. Initialement publiées par Élie Hatem sur son compte Facebook, elles ont été relayées le 12 décembre par l’Union des étudiants juifs de France. Élie Hatem a par la suite supprimé sa publication, ce qui, selon Mediapart, serait due à une demande de la part de la présidence française.

Contacté par ce même média, l’Élysée a affirmé qu’il s’agissait d’un «accident» et a évoqué une «manipulation».

«Ce monsieur n’était pas invité par nous, mais chez nous», a précisé l’entourage d’Emmanuel Macron en ajoutant que la remise de décoration du 8 novembre avait réuni «plus de deux cents personnes dans la salle des fêtes de l’Élysée».

Quant à Élie Hatem, interrogé par Mediapart lui aussi, il a confié avoir été invité par ses deux «amis Belmondo et Robert Hossein, à titre personnel et amical»:

«Hier s’est tenue à Paris une réunion, sous l’impulsion de M.Macron, pour sortir le Liban de la crise. J’en ai profité pour féliciter les efforts du Président Macron. J’ai illustré cela avec ces photos. Je ne pensais pas que cela allait provoquer toute une polémique», ajoute-t-il, s’amusant de ce «tollé».

Cependant, l’Élysée a démenti les informations sur une éventuelle discussion géopolitique avec Emmanuel Macron:

«Le Président n’a évidemment jamais parlé du Liban avec lui. Dans ce genre de réception, il est très souvent interpellé par des personnes qui souhaitent lui soumettre un dossier, lui parler de leur situation personnelle», a précisé l’Élysée.

Et de conclure qu’ils font une «vérification policière de la liste des invités pour assurer la sécurité, mais nous n’avons pas les moyens de vérifier le parcours politique de chacun». Ils envisagent désormais d’«engager une réflexion sur les listings des récipiendaires de décorations à l’Élysée» pour que de tels épisodes ne se reproduisent pas, toujours selon la même source.

Les clichés ont provoqué l’indignation de certains politiques et des utilisateurs des réseaux sociaux. Alexis Corbière, porte-parole de Jean-Luc Mélenchon et de La France insoumise, a qualifié l’épisode d’«inacceptable».

Lire aussi:

Une Chinoise venant de Wuhan dupe les autorités françaises et entre à Paris avec de la fièvre
Au moins six morts dans une fusillade en Allemagne
Comment Téhéran pourrait faire s’effondrer les marchés américains
Tags:
Paris, France, palais de l'Élysée, Élie Hatem, Brigitte Macron, Emmanuel Macron
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik