France
URL courte
4323
S'abonner

Un ancien acrobate de cirque de 70 ans a été condamné à deux ans de prison sans mandat de dépôt pour avoir agressé sexuellement un mineur. Par le passé, il avait déjà été interpellé en lien avec une affaire similaire mais avait gardé son casier judiciaire vierge.

Le tribunal correctionnel d’Evry-Courcouronnes (Essonne) a condamné un septuagénaire pour un cas d’agression sexuelle en récidive qu’il a commis début 2019 dans la commune de Ris-Orangis, dans l’Essonne. C’est sous la menace d’une arme que l’ancien acrobate de cirque de 70 ans a attaqué un jeune de 17 ans, selon ce dernier.

«Vulgaire et menaçant»

La victime a été abordée par l’homme âgé sur un parking jouxtant la route nationale 7 sur la commune de Ris-Orangis. Au volant de son utilitaire, il a demandé au jeune homme de lui montrer la route vers la gare. Il a promis de lui offrir après un caleçon pour le remercier. Le jeune a accepté d’accorder son aide.

Une fois sur place, l’homme a récupéré sous son siège un objet métallique, celui-ci provoquant un bruit intriguant la victime. Le jeune a ainsi identifié l’objet comme une arme. Selon lui, le septuagénaire a été «vulgaire et menaçant» et a tenté de lui pratiquer une fellation.

Deux ans de prison

«Il ne s’est rien passé du tout», a affirmé devant le tribunal à plusieurs reprises l’agresseur sexuel récidiviste de 70 ans. La victime ne s’est pas présentée à l’audition, à cause du traumatisme de l’attaque.

L’agresseur avait déjà commis par le passé des faits similaires. En 2015, il avait agressé sexuellement un jeune apprenti cuisinier sur un parking. Il avait alors reçu un rappel à la loi et son casier judiciaire était resté vierge. Cette fois il a été condamné à deux ans de prison, à une amende de 3.000 euros et à un encadrement judiciaire strict.

Lire aussi:

Une deuxième vague de Covid-19, «c’est presque certain», affirme un infectiologue japonais
Un homme de 75 ans en sang: les policiers de Buffalo démissionnent par solidarité avec leurs deux collègues suspendus
Engagement de GI en Tunisie: Washington accuse Moscou et tente de doubler Paris
Tags:
Essonne, personnes âgées, agressions sexuelles
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook