France
URL courte
294817
S'abonner

Marine Le Pen a accusé dimanche Emmanuel Macron de «salir l'Histoire de France» et de «mettre en danger nos soldats en Afrique» en déclarant que le colonialisme avait été une «faute de la République».

«En se vautrant dans la repentance, qui plus est à l'étranger, en ne retenant que les aspects négatifs d'un processus complexe, Macron salit l'Histoire de France et met en danger nos soldats en Afrique, déjà soumis à une haine anti-français croissante. C'est irresponsable», a écrit la présidente du Rassemblement national (RN) sur Twitter citée par l'AFP.

L'ancien lieutenant de Mme Le Pen, Florian Philippot, qui a quitté le RN pour présider le parti Les Patriotes, a également critiqué le chef de l'Etat.

«Vous reprendrez bien une petite dose de repentance? Nos "Présidents" ne savent plus faire que ça depuis 25 ans», estime-t-il.

Déclaration de Macron

«Trop souvent aujourd'hui la France est perçue» comme ayant «un regard d'hégémonie et des oripeaux d'un colonialisme qui a été une erreur profonde, une faute de la République», a déclaré Emmanuel Macron samedi lors d'une conférence de presse à Abidjan en compagnie du président ivoirien Alassane Ouattara.

Au cours de cette conférence de presse, le Président français a aussi une nouvelle fois réclamé de la clarté aux gouvernements sahéliens sur la présence militaire française et la lutte contre le jihadisme, sur fond de montée d'un sentiment anti-français dans la région.

«La France n'est pas là avec des fins impériales... je ne me laisserai pas attaquer, je ne laisserai pas attaquer nos soldats avec ce type d'arguments», a-t-il insisté.

En février 2017, M. Macron, alors candidat à la présidentielle, avait qualifié sur une chaîne algérienne la colonisation de «crime contre l'humanité», créant une vive polémique en France.

Lire aussi:

Macron avait chargé Sarkozy de transmettre une lettre secrète à Carlos Ghosn
Elle promène son chien et tombe sur un lionceau près de Perpignan – photo
Une histoire d’amour coûte la vie à un jeune Marocain
Tags:
Afrique, France, Emmanuel Macron, Marine Le Pen
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik