France
URL courte
171115
S'abonner

Une voiture de la police municipale a été brûlée à Montpellier lors d’une manifestation des Gilets jaunes le 7 septembre. Près de quatre mois plus tard, la justice a condamné l’incendiaire.

Un homme a été condamné à 30 mois de prison, dont six avec sursis, pour avoir incendié une voiture de police à Montpellier lors de l’acte 43 des Gilets jaunes, relate France 3 Occitanie.

Le 7 septembre dernier, l’incendiaire avait brisé l’une des vitres du véhicule avant de jeter un fumigène à l’intérieur. Les flammes se sont propagées sur la devanture d’un magasin voisin, l’une des plus vieilles façades de Montpellier qui a ainsi été détruite. Les dégâts ont été évalués à près de 40.000 euros.

L’auteur des faits, un Montpelliérain de 45 ans, était placé en détention provisoire depuis le 25 novembre 2019. Il était déjà connu des services de police pour des cambriolages.

Le tribunal de grande instance de Montpellier a rendu son verdict le 3 janvier. Le malfaiteur a été jugé coupable de destruction de biens par moyen dangereux.

Lire aussi:

Un véhicule fonce dans la foule lors d'un carnaval en Allemagne, plusieurs blessés
Un avion d’Alitalia avec 300 personnes à bord bloqué à l'île Maurice par crainte du coronavirus
Les photos d’un chat-garou affolent la toile - photos
Tags:
tribunal, justice, incendie, police, gilets jaunes, Montpellier
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook