France
URL courte
481
S'abonner

Le jour même de l’arrestation de l’homme qui a brandi un couteau Metz en hurlant, d’après les témoins «Allahu akbar», une seconde personne a été placée en garde à vue.

Une deuxième personne a été interpellée dimanche 5 janvier et placée en garde à vue, après qu'un homme fiché S pour radicalisation a brandi un couteau suite à quoi il a été blessé par la police à Metz, a appris l’AFP auprès du parquet.

Cette personne a été interpellée dimanche «vers 17H00», a indiqué à l'agence de presse le procureur de la République de Metz, Christian Mercuri, sans donner plus de détails.

Des perquisitions ont également été «effectuées dimanche en fin de soirée», a-t-il ajouté.

Il a brandi un couteau en criant «Allahu akbar»

Dimanche en milieu de journée, un homme, fiché S pour radicalisation et connu pour des troubles psychologiques, a été blessé dans le quartier populaire de Borny, à Metz, par des policiers qui lui ont tiré dessus alors qu'il les menaçait d'un couteau en criant «Allahu akbar».

Touché à une cuisse, il a été hospitalisé, sans que son pronostic vital ne soit engagé, et placé en garde à vue.

Le parquet national antiterroriste de Paris était encore en train d'évaluer l'affaire lundi 6 janvier au matin avant de décider d'une éventuelle saisine, a indiqué Christian Mercuri.

Cet incident, qui n'a pas fait de blessé en dehors de l'homme interpellé, est intervenu deux jours après l'attaque meurtrière de Villejuif (Val-de-Marne), au cours de laquelle un homme de 22 ans converti à l'islam et atteint, lui aussi, de troubles psychiatriques, a tué un homme à l'arme blanche et blessé deux femmes, rappelle l’AFP.

Lire aussi:

Un garçon de 12 ans laisse son chiot sur le seuil d'un refuge avec une note déchirante - photos
Les photos d’un chat-garou affolent la toile - photos
Un véhicule fonce dans la foule en Allemagne: 30 blessés, une enquête pour «tentative de meurtre» ouverte
Expulsée d’un sauna à cause de son maillot de bain jugé «inapproprié», elle soupçonne une autre raison – photo
Tags:
interpellation, arme blanche, homme, Metz
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook