France
URL courte
Les Gilets jaunes après un an de mobilisation (76)
35260
S'abonner

La police étant à maintes reprises la cible de critiques ces derniers temps dans le contexte des violences policières, la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye a exigé qu’on ne jette pas «l’opprobre» sur les forces de l’ordre.

Sibeth Ndiaye «refuse qu'on jette l'opprobre» sur la police, mise en cause dans des incidents violents ces derniers mois, en particulier lors des manifestations, a affirmé dimanche 19 janvier la porte-parole du gouvernement.

«Il y a beaucoup de saisines, beaucoup d'enquêtes qui sont en cours actuellement, de transmissions au parquet qui ont été réalisées. C'est le cours de la justice française. Je refuse qu'on jette l'opprobre sur nos policiers, parce que ce sont des hommes et des femmes qui font un travail de très grande qualité», a plaidé Mme Ndiaye sur BFMTV.

La porte-parole a aussi souligné que «depuis une grosse quinzaine d'années dans ce pays, à chaque fois qu'il y a un mouvement social, il y a une forme de radicalisation». «Cela doit nous interroger collectivement», a-t-elle insisté.

Mme Ndiaye était interpellée sur les critiques largement partagées par les oppositions, selon lesquelles le gouvernement a une part de responsabilité dans les tensions sociales. «C'est comme si on disait que nous organisons l'insurrection à l'intérieur du pays parce que nous faisons des réformes. On marche sur la tête!», a-t-elle réagi.

Homme plaqué au sol

Une enquête judiciaire a été ouverte dimanche après la diffusion de vidéos montrant un homme au visage ensanglanté se faire frapper au sol par un policier lors de son interpellation en marge de la manifestation des Gilets jaunes samedi à Paris.

Cette nouvelle enquête est ouverte alors que le président Emmanuel Macron a réclamé au ministre de l'Intérieur des «propositions» rapides «pour améliorer la déontologie» des forces de l'ordre.

Dossier:
Les Gilets jaunes après un an de mobilisation (76)

Lire aussi:

Il vient de braquer un McDonald’s mais ne s’attendait pas à tomber sur ce genre de clients
Le pilonnage du sud d'Israël se poursuit, après Ashkelon c'est au tour de Sdérot
Une pitbull enceinte se lance dans un combat mortel avec un cobra pour sauver ses maîtres – vidéo
Tags:
violences policières, police, Sibeth Ndiaye
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook