France
URL courte
21121
S'abonner

Un policier ne s’est pas présenté à une convocation des enquêteurs de la police judiciaire qui le soupçonnait du meurtre d’un septuagénaire. L’homme s’est suicidé avec une arme à feu en Seine-Saint-Denis, relate Le Parisien.

Un policier municipal de 30 ans soupçonné du meurtre d’un homme de 75 ans en Seine-Saint-Denis a mis fin à ses jours avec une arme à feu mercredi 5 février, relate Le Parisien.

Le corps du policier a été retrouvé dans sa voiture garée sur les bords de la Marne à Noisy-le-Grand. Le fonctionnaire devait être entendu par la police ce vendredi concernant la mort du septuagénaire qui a été retrouvé lundi 3 février dans le grenier d’un pavillon.

Selon l’enquête menée par la brigade criminelle, le policier municipal est entré en contact avec la victime trois jours avant la mort de ce dernier. Il s’est avéré que les deux hommes avaient un différend commercial. Le corps de la victime présentait des traces de contusions et des marques de sang. L’habitation a été fouillée. C’est le frère de la victime qui a trouvé le corps.

Un message d’aveux

Le pavillon où le corps de septuagénaire a été découvert appartient à sa tante. Avant de se suicider, le fonctionnaire a laissé un message à sa femme dans lequel il avoue être responsable de la mort de l’homme de 75 ans et explique qu’il a peur que le corps soit retrouvé, informe le quotidien.

Les circonstances du drame ne sont toujours pas claires. Une enquête est en cours.

Lire aussi:

Sans précédent: la France recense plus de 13.000 nouveaux cas de Covid-19 en 24h
Ces 11 pays qui n’ont toujours pas de cas déclarés de coronavirus depuis le début de la pandémie
L’Allemagne installera des soldats en France, Paris parle de «révolution»
Covid-19: Quand la cheffe de file de la gauche marocaine verse dans le complotisme décomplexé
Tags:
suicide, France, police
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook