France
URL courte
Élections municipales de 2020 en France (76)
6811105
S'abonner

Quelques jours après que Benjamin Griveaux s’est retiré de la course à la mairie de Paris à cause de la diffusion de vidéos compromettantes, la ministre de la Santé Agnès Buzyn a annoncé à l’AFP sa décision d’être la candidate de La République en marche.

La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a annoncé ce dimanche 16 février à l'AFP sa candidature à la mairie de Paris, pour remplacer Benjamin Griveaux qui a renoncé à se présenter vendredi matin après le scandale provoqué par une vidéo à caractère sexuel.

«J'y vais pour gagner», a-t-elle déclaré à l'agence qui précise que sa candidature a été sollicitée pendant plusieurs jours par nombre de militants et partenaires de La République en marche (LREM) dans cette campagne des municipales à Paris.

«Mme Buzyn quitte le gouvernement» et doit être remplacée dans les prochaines heures au ministère de la Santé, ont précisé à l’agence des sources au sein du parti présidentiel.

D’après les informations de France Info, c’est Emmanuel Macron qui a convaincu la ministre de conduire la liste de LREM après le retrait de Benjamin Griveaux.

Le média rappelle que vendredi la ministre de la Santé avait décliné la proposition de s'engager pour mener la campagne de la majorité présidentielle dans le XVe arrondissement de Paris, évoquant «un agenda très chargé», avec la crise du coronavirus, la réforme des retraites ou la crise hospitalière.

Dès que sa candidature sera officiellement validée par la commission nationale d'investiture, Mme Buzyn assure qu'elle quittera ses «fonctions ministérielles tant le surcroît d'activité intense, notamment liée à la gestion du coronavirus, demande une implication totale».

S’exprimant devant la presse, Agnès Buzyn a déclaré qu’elle remettra à Emmanuel Macron et à Édouard Philippe sa démission «dès ce soir». «Ils sauront trouver un successeur qui évidemment prendra en main ces sujets d'importance», a-t-elle indiqué.

Diffusion d'une vidéo X sur Griveaux

Jeudi 13 février, l’«artiste» réfugié russe Piotr Pavlenski a déclaré être derrière la diffusion de vidéos intimes attribuées à Benjamin Griveaux. Le lendemain, le candidat LREM à la mairie de Paris a pris la décision de se retirer de la course municipale. Il a notamment dénoncé «des attaques ignobles» mettant en cause sa vie privée. «Je ne suis pas prêt à nous exposer davantage, ma famille et moi, quand tous les coups sont désormais permis, cela va trop loin», a-t-il alors déclaré.

Ce dimanche 16 février, le parquet a annoncé que Piotr Pavlenski ainsi que sa compagne française avaient été placés en garde à vue dans le cadre de l’enquête portant sur la diffusion des vidéos en question.

Dossier:
Élections municipales de 2020 en France (76)

Lire aussi:

Pandémie, en continu: le PIB devrait s'effondrer de près de 10% au 2e trimestre en Allemagne
La visite d’Emmanuel Macron en Seine-Saint-Denis provoque des attroupements en plein confinement – vidéo
Un pont s'effondre en Italie au moment du passage d'une camionnette - vidéo
«Aphrodisiaque», la viande de chien est réservée aux hommes, dans le nord du Togo
Tags:
Benjamin Griveaux, Agnès Buzyn, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook