France
URL courte
20917
S'abonner

Malgré des protestations, le premier des deux réacteurs de la centrale nucléaire de Fessenheim a été débranché du réseau électrique national ce 22 février à 2h. Le second réacteur de la centrale sera de son côté stoppé le 30 juin.

Le réacteur n°1 de la centrale nucléaire de Fessenheim, la plus ancienne de France en activité, a été débranché du réseau électrique national samedi 22 février aux alentours de 02H00, comme prévu, a annoncé EDF.

L'opération d'arrêt du réacteur de 900 mégawatts avait débuté vers 20H30 vendredi soir.

​Opposés à la fermeture de ce premier réacteur, avant l'arrêt du second le 30 juin, des salariés menaçaient de désobéir et de ne pas appliquer les procédures permettant le découplage du réacteur. Mais tout s'est finalement déroulé sans anicroches pour ce processus qui s'apparentait à un arrêt de maintenance.

Commencera alors une longue phase de démantèlement qui devrait durer une vingtaine d'années.

«Elle commence à avoir du mal à respirer. Elle se meurt lentement», avait tweeté la section CGT de la centrale vendredi vers 21H00, avec la photo d'un tableau montrant les productions en temps réel des deux réacteurs. Le premier en train de ralentir, descendu à 422 mégawatts, une demi-heure après le début de la baisse de charge, le second fonctionnant toujours à plein, à 913 mégawatts.

​Chacun des deux réacteurs à eau pressurisée d'une puissance théorique de 900 mégawatts pouvait fournir l'électricité de 400.000 foyers, rappelle l'AFP.

Lire aussi:

Didier Raoult interpelle l'OMS sur le remdesivir et en dénonce les effets secondaires
Une fillette de 3 ans étranglée par sa mère de 19 ans en train de hurler «Jésus de Nazareth»
Pourquoi le prince Albert de Monaco a-t-il rendu visite au Pr Raoult?
Jean-Yves Le Drian, l’indéboulonnable ministre de Hollande et Macron
Tags:
centrale nucléaire, réacteur, centrale nucléaire de Fessenheim, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook