France
URL courte
Pavlenski publie des vidéos X de Benjamin Griveaux (57)
14693
S'abonner

Invitée sur le plateau de CNews, l’éditrice Natalia Turine a évoqué Piotr Pavlenski, ce Russe réfugié en France et soupçonné d’avoir diffusé des vidéos à caractère sexuel attribuées à Benjamin Griveaux. Selon elle, c'est quelqu'un qui «ne va pas fermer sa gueule».

Natalia Turine, fondatrice de Louison Éditions spécialisée en littérature russe et éditrice de Piotr Pavlenski, est intervenue sur CNews au sujet de cet «artiste» qui revendique les fuites de vidéos intimes dans l’affaire Griveaux. 

Le présentateur Jean Marc Morandini l’a en particulier interrogée sur l’existence d’autres vidéos et leur possible diffusion:

«Je ne sais pas s’il a encore des vidéos, je ne suis pas sa productrice. Ce que je sais, c’est que Pavlenski ira jusqu’à la mort. Il ira jusqu’au bout. Il ne va pas fermer sa gueule», a répondu l’éditrice.

Une personnalité «très froide», voire «un peu inhumaine»

Revenant sur la personnalité de l’«artiste» qu’elle a côtoyé à sa sortie de prison, alors qu’il venait d’incendier l’entrée de la Banque de France à Paris, l’éditrice a brossé son portrait psychologique:

«C’est quelqu’un de très froid, très réfléchi, très discipliné. Il ne donne jamais d’interviews sans y être préparé. Il est très exigeant avec la presse, il ne va pas n’importe où. Sa compagne qui l’accompagne toujours quand il fait des actions n’a pas le droit de s’exprimer si on lui pose des questions», a-t-elle déclaré sur le plateau de CNews.

Interrogée sur la vie de famille de Pavlenski et les possibles implications de sa compagne, l’éditrice a insisté sur le caractère radical des engagements de son auteur:

«Il prétend que ses actions n’engagent que lui. Il l’avait écrit dans son livre, "même si on menace mes enfants, je ne dévierais pas de ma route". C’est vrai que là, il est un peu inhumain. Il fait peur.»

«On ne donne pas l’asile pour que la personne ferme sa gueule»

Sur le plateau de CNews, Natalia Turine est également revenue sur le statut de réfugié dont bénéficie Piotr Pavlenski en France. Alors que certains appellent à la levée de son asile politique, l’éditrice s’est inscrite en faux sur la question.

«Les droits de l’Homme ne sont pas des mécanismes castrateurs. On ne donne pas l’asile pour que la personne ferme sa gueule. Si quelqu’un me donne un bout de pain et que ce quelqu’un est une très mauvaise personne…. Ce n’est pas parce que la France m’a accueilli que je dois fermer ma gueule», a-t-elle affirmé.

Après avoir avoué être l’auteur des fuites des vidéos intimes attribuées à Benjamin Griveaux, Piotr Pavlenski a été mis en examen et placé sous contrôle judiciaire mardi.

Dossier:
Pavlenski publie des vidéos X de Benjamin Griveaux (57)

Lire aussi:

Combats sanglants dans l’Himalaya: «l’armée indienne ne fait vraiment pas le poids face à l’armée chinoise»
Ces 11 pays qui n’ont toujours pas de cas déclarés de coronavirus depuis le début de la pandémie
L’Allemagne installera des soldats en France, Paris parle de «révolution»
Tags:
Mairie de Paris, Benjamin Griveaux, Piotr Pavlenski
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook