France
URL courte
Grève générale contre la réforme des retraites en France (170)
381744
S'abonner

La décision d’Édouard Philippe de faire adopter le projet de réforme des retraites via l'article 49.3 de la Constitution a suscité maintes réactions et a poussé des centaines de personnes à sortir battre le pavé devant l’Assemblée nationale samedi 29 février dans la soirée.

Des centaines de personnes sont descendues dans les rues samedi 29 février dans la soirée, après la fin de l’acte 68, pour dénoncer la décision prise par le Premier ministre de faire adopter le projet de réforme des retraites en recourant à l'article 49.3 de la Constitution, soit sans vote.

Scandant «Face au 49.3, on n'arrêtera pas de lutter!», les manifestants se sont réunis devant l’Assemblée nationale où, plus tôt dans la journée, a été annoncée la mesure contestée.

Deux motions de censure ont suivi les annonces du chef du gouvernement, par les députés LR et par les trois groupes de gauche à l'Assemblée (PS, LFI, PCF), ainsi que  que Jennifer de Temmerman (non-inscrite, ex-LREM).

Le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, a dénoncé «l'attitude profondément scandaleuse» du gouvernement et annoncé une mobilisation des syndicats «dès la semaine prochaine» pour protester contre le recours au 49.3 sur la réforme des retraites.

Dossier:
Grève générale contre la réforme des retraites en France (170)

Lire aussi:

Interpellé à 249 km/h sur l'autoroute, il explique être prêt à tout pour respecter le couvre-feu
Ces pays considérés par Vladimir Poutine comme les futures superpuissances mondiales
«Il y a un risque de guerre civile» en France, prévient l'ancien chef d'État-Major des armées Pierre de Villiers
Tags:
Édouard Philippe, Assemblée nationale, réforme des retraites
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook