France
URL courte
817443
S'abonner

Le rassemblement organisé à la veille de la Journée internationale des droits des femmes a été tendu à Paris où une centaine de manifestants ont défilé dans les rues en fin de soirée. La «Marche féministe» s’est achevée par des heurts avec les forces de l'ordre, dont certains très violents, comme en témoignent des vidéos sur les réseaux sociaux.

En fin de soirée le 7 mars, à la veille de la Journée internationale des droits des femmes, des affrontements ont eu lieu lors de la «Marche féministe» à Paris.

Les images sur les réseaux sociaux montrent une foule d’au moins une centaine de personnes, majoritairement des femmes. La manifestation a dégénéré en fin de soirée, aux alentours de la place de la République et du gaz lacrymogène a été utilisé. Les reporters présents sur les lieux ont filmé plusieurs cas de tensions lors de l’événement.

La marche a été brutalement chargée:

Des manifestantes ont été repoussées dans le métro, les forces de l’ordre ont emporté certaines violemment.

Nassées par la police, les manifestantes ont crié des slogans insultants:

Plusieurs interpellations ont eu lieu, selon les collectifs «Nous toutes» et «Collage féminicide».

Manif de la Journée des droits des femmes, Marlène Schiappa réagit

Régulièrement interrogée sur la nécessité d'enquêter sur les violences contre les femmes lors des manifestations, la secrétaire d'État à l'Égalité entre les femmes et les hommes Marlène Schiappa a réagi aux violences commises par la police en marge de la manifestation.

 

Lire aussi:

Elle met des œufs au micro-ondes, ce qui l'envoie pour trois semaines à l'hôpital
Quel est le secret de ces trois départements où aucune mort du Covid-19 n’a été recensée?
«Il n’est pas le général de Gaulle», Macron est-il à la hauteur face au coronavirus?
Tags:
police, organisation féministe, féminisme, France, Paris
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook