France
URL courte
Propagation du coronavirus en France (341)
5914
S'abonner

Alors que les Français sont invités à se confiner chez eux, les opérateurs craignent une forte hausse du trafic sur les sites de divertissement comme Netflix et YouTube, ce qui pourrait perturber ceux qui travaillent à distance. Le défi des techniciens et ingénieurs sera d’assurer que l’ensemble du réseau continue de fonctionner.

Limiter les accès à Netflix et YouTube en période de confinement? Une idée envisagée en France pour favoriser le télétravail, a écrit le Journal du Dimanche (JDD) le 15 mars, citant le président de la Fédération française des télécoms, Arthur Dreyfuss. L’intéressé a cependant démenti cette information, tout en prévenant que les opérateurs télécoms font face à un nouveau défi.

«15.000 techniciens et ingénieurs sont actuellement mobilisés pour assurer le fonctionnement de réseaux indispensables à la vie et à l'économie du pays», a-t-il affirmé à BFM TV ce lundi.

Il a confirmé que les opérateurs seront en mesure d’absorber les pics de consommation importante, et ce malgré le fait que de nombreux Français se retrouvent soudainement en confinement après les mesures annoncées par Édouard Philippe.

Il s’agira en effet d’assurer de bonnes conditions pour les travailleurs à distance, tandis que YouTube, Netflix et Facebook vont également être pris d’assaut. Ces trois sites représentent d’ailleurs près de 80% de la bande passante en soirée sur les quatre opérateurs français (Orange, SFR, Bouygues, Iliad), selon l’agence Reuters, citant une source industrielle.

Appel au civisme numérique

«YouTube et Netflix sont capables d'encaisser un lundi férié de mauvais temps, et donc des pics de connexion exceptionnels», a expliqué à BFM TV Benjamin Bayart, expert en télécommunications. Mais ce n’est pas le cas des plateformes de collaboration en ligne utilisées par les télétravailleurs et des sites ENT qui servent aux cours en ligne, a-t-il souligné.

«Nous entrons dans une ère de discipline sociale collective, qui doit s’accompagner d’une discipline numérique de la part des opérateurs télécoms», a indiqué Arthur Dreyfuss à Reuters. Pour éviter que le trafic soit perturbé, il appelle ainsi à utiliser le moins possible les réseaux mobiles 3G et 4G et de privilégier le Wi-Fi.

Dossier:
Propagation du coronavirus en France (341)

Lire aussi:

Diminution du nombre de personnes en soins intensifs en France, une première depuis le début de l'épidémie
Rivotril: «euthanasie hors-cadre» ou «ne pas laisser souffrir quelqu’un pleinement conscient»?
Macron préparerait déjà l’après-confinement, avec de grandes annonces en juillet
Tags:
télécommunication, opérateur, France, Covid-19, Facebook, YouTube, Netflix
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook