France
URL courte
13111
S'abonner

Comme les réserves en sang sont de moins de 15 jours et celles de plaquettes de moins de trois jours, le directeur de la Santé a incité le 18 mars les Français à continuer d'assurer les dons, même en période de confinement, car ils sont vitaux pour de nombreux patients.

Jérôme Salomon a lancé le 18 mars un appel national en matière de don du sang et de plaquettes lors de son allocution quotidienne.

 

© Photo / Ministère des Solidarités et de la Santé
«La collecte de sang doit absolument se poursuivre, c’est vital»

 

«La collecte du sang doit absolument se poursuivre. C’est vital tous les jours pour de très nombreux patients, dont des patients en réanimation», a-t-il expliqué.

Selon lui, les déplacements dans les lieux de collecte sont autorisés au motif de l’assistance aux personnes vulnérables, mais il ne faut pas oublier de renseigner l’attestation de déplacement dérogatoire, une déclaration sur l’honneur ou avoir une convocation du centre de transfusion.  

«Le besoin en sang est constant. La collecte ne peut être interrompue en cette période de confinement», a-t-il indiqué, soulignant que «les réserves actuelles en globules rouges sont de moins de 15 jours, et celles de plaquettes sont de moins de trois jours».

La France recense ce 19 mars un nombre de cas dépassant les 9.100 avec 264 morts. Le pays a appliqué des mesures de «restriction ferme» dès le 17 mars, pour une durée de 15 jours, afin de réduire contacts et déplacements au strict minimum.

Un appel déjà lancé par l’EFS

Dimanche 15 mars, l'Établissement français du sang (EFS) avait déjà appelé les Français à se mobiliser pour continuer d'assurer les dons malgré l'épidémie de coronavirus, rappelant que les établissements de collecte n'étaient pas concernés par les fermetures des lieux publics.

​«Mobilisez-vous pour le don de sang!», avait lancé l'EFS dans un message diffusé sur les réseaux sociaux. «Les lieux de collecte de sang sont considérés par les autorités de l'État comme des lieux publics autorisés car vitaux et indispensables (...) Les malades ont besoin de vous, continuez à donner votre sang, sauf si vous présentez des symptômes grippaux».

Lire aussi:

Les derniers mots de Maradona dévoilés par une chaîne de télévision
À la suite d’une décision de justice, elle se retrouve contrainte de partager sa maison avec un squatteur
Il tente de mourir en percutant une voiture avec 3 enfants à bord, le juge l’autorise à repasser son permis dans 2 ans
Tags:
Jérôme Salomon, sang, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook