France
URL courte
21222
S'abonner

La situation sanitaire dans certains EHPAD est critique, à en croire les professionnels de santé. Interrogé par le quotidien 20 Minutes, le directeur du personnel d’un de ces établissements tire la sonnette d’alarme.

Dans une interview donnée ce jeudi 26 mars au journal 20 Minutes, Laurent Garcia, directeur du personnel de l’EHPAD Les Quatre saisons à Bagnolet, revient sur les difficultés que doit affronter son établissement en pleine pandémie. En colère, ce cadre de santé dénonce «le manque d’anticipation des autorités» qui ne lui ont pas fourni «les moyens de protéger correctement les résidents et le personnel».

Pointant du doigt un manque de matériel, Laurent Garcia n’hésite pas à parler de «pénurie», en particulier concernant les masques de protection.

«On compte tout. Pour l’heure, nous avons des masques, mais pas de quoi tenir très longtemps. Au départ, on n’a pas vu la pénurie arriver. Avant que l’épidémie ne se propage, on se permettait de donner des masques aux familles qui venaient voir leurs proches. […] Aujourd’hui, les masques sont distribués aux soignants au compte-gouttes. On gère tout au fil de l’eau:masques, personnel, on n’a pas la moindre visibilité», déclare-t-il dans les colonnes de 20 Minutes.

Enfermés à clef dans leurs chambres

Parmi les 65 résidents que compte son petit établissement, 12 sont suspectés d’être porteurs du coronavirus, raconte Laurent Garcia au quotidien. Toute la lumière ne peut pas être faite sur leur cas, car il est «quasi-impossible» d’obtenir des tests de dépistage. Pire encore, les 12 malades potentiels ont dû être placés à l’isolement, et même enfermés dans leur chambre, faute de personnels soignants pour s’en occuper.

«On est obligés, par manque de personnel et pour la sécurité de ces résidents – qui ont pour beaucoup des difficultés cognitives – de les enfermer à clé dans leur chambre. C’est quelque chose de violent et douloureux, pour tout le monde, résidents et personnel soignant», explique-t-il à 20 Minutes.

Le cadre de santé affirme aujourd’hui ne pas pouvoir faire son métier «dans des conditions décentes» et n’hésite pas à parler de «médecine de brousse» pour qualifier cette situation sanitaire critique.

Début mars, le gouvernement avait mis en place des mesures restrictives pour éviter la propagation du virus dans les EHPAD. Les visites des personnes extérieures aux établissements avaient été suspendues.

Lire aussi:

Le Pr Raoult visé par une enquête, accusé d'avoir prescrit de l’hydroxychloroquine sans consentement
Trump veut «un pacte nucléaire» avec la Russie, le Kremlin lui répond
«Folie furieuse de Macron», «idéologie des eurodingos»: bientôt un impôt européen?
Camélia Jordana intervient et perturbe un contrôle de police en plein Paris
Tags:
médecine, maison de retraite, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook