France
URL courte
Propagation du coronavirus en France (341)
351828
S'abonner

Le président du conseil départemental des Hauts-de-Seine et ancien ministre de Nicolas Sarkozy Patrick Devedjian (LR) est décédé dans la nuit de samedi à dimanche des suites du coronavirus, a annoncé à l'AFP son service de presse. Sa mort a suscité de nombreuses réactions dans le monde politique français.

Diagnostiqué positif au Covid-19, l'homme politique de 75 ans avait été placé en observation mercredi dans un hôpital du département.

Jeudi, il avait indiqué dans un tweet être «touché par l'épidémie, donc à même de témoigner directement du travail exceptionnel des médecins et de tous les personnels soignants». «Fatigué mais stabilisé grâce à eux, je remonte la pente et leur adresse un très grand merci pour leur aide constante à tous les malades», ajoutait-il.

Avocat de profession, Patrick Devedjian a été député de la 13e circonscription des Hauts-de-Seine de 1986 à 2017, maire d'Antony de 1983 à 2002 et élu conseiller départemental en 2004. Il présidait le département depuis 2007.

Il fut également porte-parole du RPR de 1999 à 2001 et secrétaire général de l'UMP de 2007 à 2008 et occupa plusieurs fonctions gouvernementales.

Marié, il avait quatre enfants.

De nombreux hommages politiques

La mort de Patrick Devedjian a suscité dimanche matin de nombreuses réactions dans le monde politique, où l'on a salué la personnalité et la culture de cet ancien ministre de Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy.

Gérard Larcher, président du Sénat a aussitôt réagi sur Twitter: «Grande tristesse d'apprendre la mort de Patrick Devedjian. Homme courageux et totalement dévoué à sa ville d'Antony et aux Hauts-de-Seine. Condoléances à sa famille et à ses équipes».

Le président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand a salué son «esprit libre».

«Patrick Devedjian, des convictions, de la culture, de l'empathie, du caractère, du talent,... un ministre qui a fait honneur à la fonction. L'un des meilleurs. Profonde Tristesse» , a écrit l'ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin.

Dossier:
Propagation du coronavirus en France (341)

Lire aussi:

Caricatures: Macron se prononce pour la première fois depuis la polémique sur ses propos
Un chef partage son secret pour des pommes de terre rôties parfaites 
Un commerçant de Nîmes interdit l’entrée de son magasin aux femmes voilées
«Expulsion des islamistes»: des affiches représentant le Christ ensanglanté dans les rues de Béziers – photo
Tags:
coronavirus SARS-CoV-2, Covid-19, morts, décès, hommage
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook