France
URL courte
Face au coronavirus, la France passe en confinement (168)
191024
S'abonner

Un homme de 49 ans a été interpellé par des policiers aux Sables-d'Olonne, alors qu'il courrait sans pantalon. Ne pouvant renseigner de motif de sortie, il est désormais «susceptible d’être poursuivi pour exhibition sexuelle».

Alors que des policiers patrouillaient en voiture le 1er avril aux Sables-d'Olonne, ils ont remarqué un homme dans une tenue peu ordinaire. Comme le relate Ouest-France, il s’agissait d’un joggeur de 49 ans ne portant qu’un t-shirt et rien d’autre.

À moitié nu, il a pourtant accepté de revêtir une «tenue plus décente».

Bien que les sentiers forestiers du bord de mer, à Cayola, soient désormais interdits par arrêté préfectoral, l’homme n'avait pas renseigné de motif de sortie. Sa déclaration de déplacement était non datée, non horodatée et non remplie, précise le quotidien.

Comme les policiers l’ont indiqué au quotidien régional, le contrevenant est désormais «susceptible d’être poursuivi pour exhibition sexuelle».

À domicile au moins jusqu'au 15 avril

Les Français doivent rester chez eux encore au moins jusqu'au 15 avril.

«Les mêmes règles que celles actuellement en vigueur continueront à s'appliquer; cette période pourra être prolongée si la situation sanitaire l'exige», a détaillé Édouard Philippe.

Les règles prévoient un minimum de déplacements et d’être toujours muni de son attestation dérogatoire.

Dossier:
Face au coronavirus, la France passe en confinement (168)

Lire aussi:

Un «confinement très serré» fait partie des scénarios envisagés, selon le gouvernement
Troisième confinement: «La France est le pays des révolutions» et «on est à la limite», lance Philippot
Le professeur Raoult s’en prend au gouvernement et au Conseil de l’Ordre des médecins
La mère de Yuriy accusée d'exploitation de femmes de ménage ukrainiennes, selon Libération
Tags:
confinement, jogging, Covid-19, pantalon, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook