France
URL courte
Sixième semaine de confinement en France (45)
111334
S'abonner

Les fumées suspectes, repérées par une patrouille de police au-dessus d’un immeuble en Saône-et-Loire, n’étaient pas un incendie, mais un barbecue organisé par des jeunes sur un toit, relate Le Bien public.

Une patrouille du commissariat de Mâcon, en Saône-et-Loire, a mis lundi 20 avril un terme à un rassemblement de quatre jeunes qui avaient organisé un barbecue sur le toit d’un immeuble du quartier des Saugeraies, dans le nord de Mâcon, a annoncé Le Bien public.

En remarquant les fumées émanant du haut de l’immeuble, les policiers, qui patrouillaient la ville en confinement dû au Covid-19, ont d’abord pensé à un incendie, avant de tomber sur un groupe de jeunes ayant allumé un barbecue.

Le groupe a été incapable d'apporter la moindre explication à cette situation, selon le journal.

Les contrevenants ont été verbalisés et condamnés à 135 euros d’amende chacun pour le non-respect des mesures de confinement.

Dossier:
Sixième semaine de confinement en France (45)

Lire aussi:

Les violences urbaines s'étendent, et avec elles les territoires perdus de la République?
Les Français font davantage confiance à Didier Raoult qu’à Olivier Véran, selon un sondage
Trump annonce que son pays met fin à ses relations avec l'OMS
«Nous nous dirigeons vers un drame économique et social inédit» en France
Tags:
Saône-et-Loire, amende, France, confinement
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook