France
URL courte
8140
S'abonner

Une dizaine de croix en bois ont été arrachées et jetées au sol dans le cimetière de l'Est, à Nice, au demeurant fermé du fait de la situation sanitaire. Une enquête a été ouverte pour retrouver le ou les auteurs de ces actes.

Une enquête a été ouverte après des dégradations commises dans un cimetière de Nice, où «des croix en bois du carré des indigents ont été jetées au sol», a appris l’AFP de source policière.

Le carré 21, où les dégradations ont été constatées dès mardi 5 mai par les services municipaux, est réservé aux indigents pour une part et aux défunts musulmans pour l'autre, selon la même source.

La mairie a indiqué qu’elle avait déposé plainte et le maire de Nice Christian Estrosi a dénoncé sur Facebook des «actes intolérables et inqualifiables».

«Aucune inscription ni revendication n'a été relevée», a également précisé la mairie.

Lire aussi:

Les bars ne rouvriront pas avant le 1er février, selon Europe 1
Des lance-roquettes multiples US déployés en Roumanie: «un message» pour la Russie, selon Forbes
L'ancien international de rugby Christophe Dominici retrouvé mort dans les Hauts-de-Seine
Pour Macron, «le pic de la seconde vague est passé», une «nouvelle étape» s'annonce
Tags:
profanation, cimetière, Nice, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook