France
URL courte
8140
S'abonner

Une dizaine de croix en bois ont été arrachées et jetées au sol dans le cimetière de l'Est, à Nice, au demeurant fermé du fait de la situation sanitaire. Une enquête a été ouverte pour retrouver le ou les auteurs de ces actes.

Une enquête a été ouverte après des dégradations commises dans un cimetière de Nice, où «des croix en bois du carré des indigents ont été jetées au sol», a appris l’AFP de source policière.

Le carré 21, où les dégradations ont été constatées dès mardi 5 mai par les services municipaux, est réservé aux indigents pour une part et aux défunts musulmans pour l'autre, selon la même source.

La mairie a indiqué qu’elle avait déposé plainte et le maire de Nice Christian Estrosi a dénoncé sur Facebook des «actes intolérables et inqualifiables».

«Aucune inscription ni revendication n'a été relevée», a également précisé la mairie.

Lire aussi:

Les aliments les plus dangereux pour le foie énumérés
Un infectiologue marocain étrille l’étude de The Lancet critiquant la chloroquine
La Russie réduit fortement sa livraison de gaz via la Pologne
Tags:
profanation, cimetière, Nice, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook