France
URL courte
2111
S'abonner

Le deuxième tour des élections municipales pourrait avoir lieu au mois de juin. Selon Le Parisien, Emmanuel Macron veut «purger cette histoire de municipales au plus vite», «si les conditions sanitaires le permettent».

Initialement prévu le 22 mars, mais reporté pour cause d’épidémie, le deuxième tour des élections municipales pourrait se tenir au mois de juin, indique Le Parisien.

Selon ces informations, Édouard Philippe a saisi ce 13 mai le conseil scientifique pour lui demander un rapport sur l’organisation du second tour des élections. Les conclusions devraient être rendues, au plus tard, en début de semaine prochaine.

«Il permettra au gouvernement de présenter un rapport devant le Parlement, a souligné mercredi Sibeth Ndiaye.

«En fonction de ce que dira le conseil scientifique, nous aurons à décider de la poursuite du processus électoral avant le 30 juin, ou de son report à une date ultérieure, ce qui évidemment fera l’objet d’un passage devant les deux Assemblées», a annoncé la porte-parole du gouvernement à l’issue du conseil des ministres.

«Si on est capables d'ouvrir les écoles...»

L’idée d’organiser le second tour en juin est également soutenue dans d’autres rangs politiques.

«Si on est capables d'ouvrir les écoles, les collèges, les lycées, les commerces, je ne vois pas au nom de quoi le deuxième tour ne pourrait pas se tenir en juin», a notamment plaidé le président des Républicains (LR) Christian Jacob sur France Inter.

Le maire PS sortant du Mans, Stéphane Le Foll, considère de la même manière que si l'on peut rouvrir les écoles et commerces, «on doit pouvoir organiser le deuxième tour en juin».

Un déjeuner organisé par Macron

D'après une personnalité politique de la majorité citée par Le Parisien, «Emmanuel Macron a tranché». «Si les conditions sanitaires le permettent, il veut désormais purger cette histoire de municipales au plus vite».

En outre, comme l’indique le quotidien, le Président recevra ce 14 mai à l'Élysée, Gérard Larcher, le président LR du Sénat, et Richard Ferrand, son homologue (LREM) à l'Assemblée nationale, pour un déjeuner informel.

«Il n'y a pas d'ordre du jour. La sortie de crise dans tous ses aspects sanitaires, économiques, sociaux mais aussi politiques seront, bien sûr, au menu. Nous parlerons certainement aussi du calendrier des municipales et de la date du second tour», a confié au quotidien l’un des futurs convives.

Lire aussi:

Le nombre de décès le plus élevé depuis avril et les nouveaux cas en baisse en 24h en France
«Nous sommes libres de décapiter»: des milliers de messages de bots envahissent des sites français
Un contrôle du couvre-feu tourne mal dans la Loire
Il refuse de donner une cigarette, sa mère se fait tuer en prenant sa défense dans la Drôme
Tags:
Édouard Philippe, Sibeth Ndiaye, élections municipales, Emmanuel Macron, Covid-19, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook