France
URL courte
131040
S'abonner

Un Algérien de 35 ans s’est jeté dans le canal Saint-Denis (93) le 14 mai pour récupérer le ballon qu’une petite fille avait fait tomber dans l’eau. L’homme s’est noyé, rapporte Le Courrier de l’Atlas. Un hommage aura lieu ce dimanche vers 21h, près du canal en question.

Après avoir aperçu un ballon rouge dans le canal Saint-Denis (93), près du Stade de France et du métro Porte de Paris, un sans-papiers algérien, Jamal, a sauté à l’eau sans hésiter, informe Le Courrier de l’Atlas. Le ballon appartenait à une fillette qui se trouvait sur l'autre rive.

«À cause du courant, le ballon s’éloignait. Il a été très vite emporté par le courant et s'est retrouvé en plein milieu du canal», raconte un ami présent sur les lieux. Selon un autre témoin, à un moment, Jamal «n'arrivait plus à avancer et il s’est mis à demander de l’aide en agitant ses bras». 

Trop loin pour saisir la corde

Les uns lui ont envoyé une corde, un autre a contacté les pompiers. Il était toutefois «trop loin» pour la saisir, précise l’ami. «Si on avait eu des bouées, on se serait jetés à l'eau», dit-il. Le corps de l’Algérien a finalement disparu.  

Les pompiers sont arrivés «au bout de quinze minutes». Ils l’ont retrouvé dans l’heure, sans réussir à le réanimer.

Un hommage près du canal

Jamal vivait en France depuis un an et demi. Il y était arrivé pour rejoindre une partie de sa famille. Marié, il n’avait pas d’enfant. Il avait perdu son travail dans une boîte de nuit à cause de l’épidémie de coronavirus. Sans papiers, l’homme n'avait pas le droit au chômage et s’est rapidement retrouvé à la rue.

«C'était quelqu'un de généreux», «Il voulait juste faire plaisir à cette jeune fille et il est mort pour ça. C'est tellement injuste», disent ses amis.

Un hommage se déroulera ce dimanche vers 21h près du canal Saint-Denis.

Lire aussi:

«Vivez à fond, tombez malades»: l'appel de Nicolas Bedos crée la polémique
«Entre 50 et 100» individus attaquent violemment la police en Seine-et-Marne
Un professeur juge le décolleté d'une collégienne de 14 ans provocant, elle se sent «humiliée» - photo
«Ce n’est pas à l’Azerbaïdjan de faire la loi en France!»: une maire menacée pendant des années par Bakou
Tags:
ballon, fille, Algériens, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook