France
URL courte
286311
S'abonner

Le hashtag #sijetaitunjuif est devenu l’un des plus cités sur Twitter en France en à peine quelques heures, au point de faire réagir la LICRA. Une tendance qui intervient quelques jours seulement après le vote de la loi Avia contre la haine en ligne.

Blagues sur les juifs, références douteuses à la Shoah, … le hashtag #sijetaitunjuif, malgré son orthographe approximative, a occupé la première place des tendances sur Twitter France, cité plus de 2.000 fois dans la matinée du lundi 18 mai. La Ligue contre le racisme (LICRA), à l’instar de nombreux autres comptes, ont dénoncé ce «marqueur de l’antisémitisme».

Ironiquement, la proposition de loi Avia (du nom de la députée LREM) a été adoptée par l’Assemblée nationale mercredi 13 mai. Définie comme un moyen de «lutte contre la haine sur Internet», elle prévoit notamment de contraindre sites et moteurs de recherches à supprimer sous 24 heures tout contenu jugé haineux. Si la loi est soutenue par la LICRA, ses détracteurs craignent des signalements abusifs, menant à une forme de censure.

Ce hashtag, bien que repris de nombreuses fois, ne révèle toutefois pas un sentiment massif d’antisémitisme sur la twittosphère française. Il n’a en réalité été lancé que par une poignée d’individus, dont la plupart ont vu leur compte supprimé du réseau social. L’un d’eux, contacté par BFM TV, a expliqué qu’il était curieux de «voir si les gens allaient défendre les juifs», affirmant qu’il n’a rien contre cette communauté.

Twitter France a réagi à travers un communiqué, assurant ne pas tolérer «les violences, les abus, le harcèlement ou le comportement haineux». Le hashtag a été supprimé des tendances, et une grande partie des messages à l’origine de celui-ci ne sont désormais plus visibles sur le site.

Rendu populaire par une vague d’indignations

Comment un hashtag lancé par si peu de personnes a-t-il pu devenir si «populaire»? «L’indignation de toutes les autres communautés», a répondu l’internaute «fs0c131y», expliquant ce phénomène à l’aide de graphiques. Ainsi, les premiers tweets portant cette mention sont apparus dans la soirée du dimanche 17 mai, sans grand succès, avant que le hashtag ne soit soudainement largement diffusé le lendemain matin, cette fois pour le dénoncer.

Il n’a fallu que quelques partages, portant le même hashtag, pour atteindre d’autres communautés bien plus grandes, apportant une meilleure visibilité à cette tendance. Le hashtag #sijetaitunjuif n’est donc pas devenu populaire à cause de personnes qui y adhéraient, mais a cause de la vague d’indignations qui en a résulté. Une des leçons à en tirer pour les utilisateurs du réseau, est de ne plus citer le hashtag que l’on tient à faire supprimer, au risque d’obtenir le résultat inverse.

Lire aussi:

«Cent fois pire»: un nouveau virus prédit pour l’humanité
Ciblés par des projectiles, des policiers foncent en voiture sur des manifestants à New York – vidéo
Jean-Marc Morandini: le parquet de Paris demande un procès pour corruption de mineur
Une foule agressive encercle des policiers procédant à une interpellation à Nantes et en blesse plusieurs
Tags:
indignation, haine, Laetitia Avia, LICRA, antisémitisme, France, Twitter, hashtag
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook