France
URL courte
7225
S'abonner

Une décision qui divise le public. L’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne a décidé d’adapter ses modalités d’examens suite à la crise sanitaire du coronavirus en annulant les notes inférieures à 10.

Les cours universitaires ont été fortement perturbés ces derniers mois par la crise sanitaire qui a engendré ainsi un fonctionnement à distance. Toutefois, cette mesure a compliqué la vie de nombreux étudiants, faute d'accès à Internet ou à un ordinateur. Afin d’enrayer ces disparités, la Commission de la formation et de la vie universitaire (CFVU) de l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne a voté la validation de la non prise en compte des notes inférieures à 10 sur 20 au cours de deux délibérations en avril.

Deux parties s’opposent

Toutefois, la décision ne fait pas l'unanimité. Des enseignants l’ont contestée le 20 mai devant le tribunal administratif. Celui-ci a été favorable à la CFVU. La décision de justice a été défendue par plusieurs syndicats étudiants, parmi lesquels l'Unef et Alternatives.

«C'est une victoire de taille», a salué l'Unef.

«Cette crise a entraîné de grandes inégalités parmi les étudiants et notamment en termes de fracture numérique. L'enquête interne de l'Université Paris 1 sur ses étudiants, faite sur 8.000 étudiants, montre qu'un étudiant sur quatre n'a pas accès à un matériel informatique adéquat», a expliqué à BFM TV une étudiante, qui compare la décision à «un filet de sécurité pour ces étudiants».

De l’autre côté, la ministre de l'Enseignement supérieur, Frédérique Vidal, a estimé dans un communiqué que cette «délibération porte une atteinte directe à la qualité des diplômes délivrés par l'Université et ce faisant, à l'avenir de ses étudiants qui souhaitent préserver la valeur de leur formation».

Le directeur de l'École de droit de Paris 1, François-Guy Trébulle, a déclaré dans L'Opinion que la décision du tribunal «fait fi de l'indépendance des enseignants, qui s'exerce non seulement pour l'enseignement mais aussi pour l'évaluation, et de l'indépendance des jurys».

Lire aussi:

Les chiens d’Abidjan frappés par une épidémie mortelle
«Les gens ne veulent pas travailler»: au Canada, l’aide d’urgence, trappe à l’emploi?
Marine Le Pen réagit aux propos du Président algérien réclamant des excuses pour la colonisation
Pourquoi l’Iran ne réagit-il pas face aux attaques attribuées à Israël?
Tags:
notes, coronavirus SARS-CoV-2, Covid-19, Sorbonne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook