France
URL courte
81941
S'abonner

Un individu aurait mis la main sur un butin estimé à 150.000 euros après avoir cambriolé au moins 42 logements dans les Hauts-de-Seine, relate Le Parisien. Le suspect utilisait un mode opératoire sophistiqué pour commettre ses larcins. Il façonnait de fausses clés pour déjouer les «serrures sans souci».

Un suspect de 25 ans a été placé en détention provisoire pour avoir commis une série de cambriolages dans les Hauts-de-Seine, fait savoir Le Parisien. Pour commettre ses méfaits, il fabriquait de fausses clés et déjouait les serrures.

Pour le moment, il n’a reconnu qu’une partie des faits reprochés pour un enrichissement personnel de près de 50.000 euros. Cependant, les enquêteurs estiment le préjudice de ses actes, commis au moins dans 42 logements, à 150.000 euros.

C’est depuis 2017 que l’homme opérait, principalement dans les quartiers d'habitats populaires de Clamart, Meudon et Issy-les-Moulineaux, selon les enquêteurs de la cellule de lutte anti-cambriolage (CLAC) de la Sûreté territoriale des Hauts-de-Seine qui ont été chargés de l’affaire.

Traqué depuis le mois de septembre

À la suite d’un vol de bijoux et de 1.000 euros en liquide au mois de septembre 2019 dans un pavillon de Meudon-la-Forêt, le suspect a été traqué par les forces de l’ordre. Grâce à une description précise de l’individu et de son moyen de transport, un scooter, formulée par les habitants, les policiers spécialisés l’ont identifié et placé sous surveillance.

Ouvrir des «serrures sans souci»

«Il s’attaquait à un type précis de serrure connue sous le nom de "serrure sans souci". Il parvenait à les forcer avec une fausse clé qu’il façonnait lui-même et qu’il réussissait à adapter en la limant un peu», a expliqué auprès du quotidien une source proche du dossier.

Une fois placé en garde à vue, les agents de police ont exploité sa téléphonie. L’appareil «bornait» justement aux endroits où les cambriolages avaient eu lieu.

«Il minimise mais n'est pas sur une position où il nie en bloc. Il reconnaît certains faits alors que pour d'autres, il dit ne pas se souvenir, sans formellement contester», a poursuivi une source en ajoutant que le suspect avait reconnu l'essentiel de ses méfaits. Il a par exemple admis avoir remis les bijoux volés à un réseau de receleurs parisiens.

Lire aussi:

Ces bonnes habitudes à prendre pour perdre du poids, selon une nutritionniste
La diplomatie russe ironise sur les propos de Trump concernant ses nouveaux missiles
Deux ex-agents secrets français condamnés à 8 et 12 ans de prison pour trahison
Tags:
crimes, cambriolage, clés, Hauts-de-Seine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook