France
URL courte
14495
S'abonner

Invité dans l’émission C à Vous, le comédien Édouard Baer a avoué ne pas apprécier la façon du ministre français de l’Intérieur de s’adresser aux Français, qualifiant son approche de «faites attention, panpan cucul».

Sur le plateau de l’émission C à Vous le 3 juin, Édouard Baer, qui a notamment joué le rôle du scribe dans Asterix et Obelix: mission Cléopatre, s’en est pris à la communication de Christophe Castaner qui «nous parle extrêmement mal».

«Je pense que le ministre de l'Intérieur nous parle extrêmement mal. J'en suis convaincu, je pense qu'il parle mal aux gens. On ne dit pas: "attention ça s'ouvre mais attention, il y aura des flics sur les routes! C'est le ministre de l'Intérieur, ce n'est pas le ministre du "faites attention panpan cucul"», a-t-il lancé face aux animateurs, après une discussion sur le déconfinement.

Le comédien a souligné qu’il aime les interventions «quand elles sont claires, quand elles sont techniques, mais je n'aime pas quand on nous fait peur et ce ministre-là me gêne personnellement beaucoup».

Il a encore indiqué ne pas être seul à avoir cette opinion.

Le comédien a affirmé avoir «mieux entendu» les discours d’Édouard Philippe quand ce dernier a fait preuve de transparence et de davantage d’humilité sur sa stratégie.

Édouard Baer s’en était déjà pris à Emmanuel Macron

Sur les ondes de France Inter le 8 mai, le comédien a critiqué la présidence, estimant que cette dernière «infantilisait» le peuple pendant la période de confinement.

«On ne peut pas nous dire à la fois qu’on a le droit de vote et donc qu’on est des adultes et qu’on choisit notre destin et de temps en temps nous taper sur les doigts. Je pense qu’il faut parler aux gens très différemment», a-t-il estimé.

Lire aussi:

Dupond-Moretti garde des Sceaux, «une déclaration de guerre à la magistrature», selon un syndicat
Un épidémiologiste de l’Institut Pasteur met en garde la France
Certains gels hydro-alcooliques peuvent cacher un danger mortel
Tags:
communication, ministère français de l'Intérieur, Christophe Castaner
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook