France
URL courte
7112
S'abonner

En souhaitant rouvrir leurs établissements, les professionnels de la nuit sont toujours en quête de moyens leur permettant de le faire. Ainsi, certains proposent d’imposer à leurs clients l’installation de l’application StopCovid, laquelle est pourtant basée sur le volontariat.

Depuis plusieurs semaines les professionnels de la nuit sont mobilisés pour une réouverture des discothèques dès le 1er juillet. Les boîtes de nuit font partie des établissements que le gouvernement a décidé de maintenir fermés jusqu’en septembre en raison de l’épidémie. Le 30 juin, certains directeurs ont été reçus au ministère de la Santé pour plaider leur cause et demander l’autorisation de rouvrir les clubs, rapporte Franceinfo.

Selon le média, des propriétaires normands veulent ainsi imposer aux clients l’installation de l’application StopCovid, ce qui est impossible.

Le secrétariat d’État au Numérique est clair sur le fait qu’aucun employeur ou commerçant ne peut imposer le téléchargement de l’application. Le ministère, contacté par Franceinfo, a expliqué que «l’installation et l’utilisation de l’application se fait uniquement et strictement sur la base du volontariat». Il a souligné que des poursuites judiciaires pourraient être engagées contre ceux qui ne respectent pas les bases de ce volontariat.

Comme l’indique le média, le décret d’application stipule dans son article 1er:

«L’application StopCovid est installée librement et gratuitement par les utilisateurs».

Réouverture en cas de port du masque?

En outre, Cédric O avait assuré le 27 mai sur Franceinfo que l’application ne serait «jamais obligatoire».

Le gouvernement a en revanche autorisé les patrons de discothèques à exiger le port du masque.

Le 28 avril, Édouard Philippe avait affirmé lors de son discours de présentation du déconfinement qu’«un commerçant pourra subordonner l’accès de son magasin au port du masque».

Lire aussi:

«Un voyage en Absurdie»: Marine Le Pen exprime sa colère après une réunion des ministres sur la gestion sanitaire
Alerte à la bombe: l’Arc de triomphe évacué - images
Didier Raoult: «C’est quelque chose que je ne prédisais pas»
Tags:
discothèque, club, Covid-19, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook