France
URL courte
Par
222006
S'abonner

En pleine cérémonie à l’occasion du 14 juillet à Paris, une banderole transportée par des ballons a été envoyé depuis un immeuble alors que les troupes entonnaient la Marseillaise. Visant les actions du Président de la République, elle comportait les inscriptions «L'économie nous coûte la vie» et «derrière les hommages Macron asphyxie l'hôpital».

Un incident s’est produit pendant la cérémonie militaire du 14 juillet sur la place de la Concorde, qui a remplacé cette année le traditionnel défilé en raison de la pandémie du Covid-19.

Alors que la Marseillaise retentissait, une banderole portée par des ballons a été lancée depuis un immeuble voisin, relate Actu.fr.
Les inscriptions sur l’écriteau critiquaient les actions du chef de l'État: «L'économie nous coûte la vie» et «derrière les hommages Macron asphyxie l'hôpital».

Le collectif Inter-Urgences a indiqué par la suite que deux de ses collègues avaient été interpellés et emmenés au commissariat.

Ces soignants ont été notamment arrêtés pour «survol d'une zone interdite», indique CNews. Ils n'ont pas été placés en garde à vue et devraient être convoqués mercredi 15 juillet par les enquêteurs, selon Franceinfo qui se réfère à une source judiciaire.

Rassemblement de Gilets jaunes

Dans la même matinée, près du siège de l’IGPN dans le XIIe arrondissement de la capitale, des Gilets jaunes ont organisé un rassemblement pour réclamer justice pour les victimes de violences policières.

Manifestation de soignants prévue ce 14 juillet

Le Premier ministre Jean Castex a salué lundi les accords salariaux signés dans le cadre du «Ségur de la santé», qui octroient 8,1 milliards d'euros aux personnels hospitaliers, évoquant un «moment historique» pour le «système de santé».

L'accord sur la rémunération des médecins hospitaliers, signé par trois syndicats, est très décevant pour les praticiens en début de carrière et pour tous ceux qui assurent des gardes, ont dénoncé lundi deux organisations non signataires.

La CGT, parmi les non-signataires, appelle à manifester à 14 heures au départ de la place de la République, jusqu’à Bastille. Elle estime notamment que le «Ségur de la Santé» «n’a pas permis de traiter de l’ensemble des problèmes».

Lire aussi:

Rouen: sept policiers hors service agressés par une vingtaine de jeunes individus
L’UE ne reconnaît pas les résultats de la présidentielle en Biélorussie
Maroc: ce mal criminel attaque les enfants dans un silence de plomb
Tags:
Fête nationale française (14 juillet), défilé du 14 juillet à Paris, banderole, Emmanuel Macron, cérémonie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook