France
URL courte
13730
S'abonner

Un jeune homme s’est rendu à la gendarmerie à Hallencourt, dans la Somme, affirmant transporter le corps de son ex-compagne poignardée dans la voiture. Interpellé et placé en garde à vue, le suspect a reconnu avoir donné les coups mais a toutefois nié l’intention de la tuer. L'autopsie confirme l'hypothèse de coups de couteau dans le cœur.

Dans la matinée du 29 juillet, vers 8h30, un jeune homme de 26 ans s’est présenté à la gendarmerie d’Hallencourt, dans la Somme, en déclarant aux militaires qu’il transportait dans sa voiture le corps de son ex-compagne, rapporte le site Actu.fr.

Selon le média, le corps sans vie d’une jeune femme de 20 ans, qui présentait des plaies à l’arme blanche, a été découvert sur la banquette arrière de la voiture de son ex-compagnon identifié comme le meurtrier présumé.

Comme l’indique la source, le suspect a rapidement été interpellé et placé en garde à vue pour «homicide volontaire».

Actu.fr précise que le drame se serait déroulé dans la nuit du 28 au 29 juillet, dans la voiture. Selon plusieurs sources, citées par le média, le jeune homme, refusant la séparation avec la jeune femme, aurait porté les coups fatals.

D’après Anne-Laure Sandretto, procureur adjoint de la République, citée par le média, l’autopsie effectuée a confirmé que la jeune femme est décédée «des suites de coups de couteau multiples dans la région du cœur».

Le détenu a reconnu les faits mais a contesté l’intention de la tuer.

L’individu a alors été déféré au parquet d’Amiens le 31 juillet en vue de l’ouverture d’une information judiciaire.

Déjà condamné pour avoir harcelé une autre ex-compagne

Actu.fr indique qu’il s’est avéré que ce jeune homme avait déjà eu des démêlés avec la justice en 2017. Il avait fait l’objet d’une condamnation à 10 mois de prison dont huit ferme pour des faits de harcèlement téléphonique envers une ex-compagne et pour avoir incendié la voiture de ses ex-beaux-parents.

Et ces actes avaient entraîné son exclusion de la gendarmerie nationale, dans laquelle il était engagé depuis début 2016.

Lire aussi:

Rouen: sept policiers hors service agressés par une vingtaine de jeunes individus
L’UE ne reconnaît pas les résultats de la présidentielle en Biélorussie
Le nombre journalier de nouveaux cas de Covid-19 en France avoisine les 3.000, 241 foyers au total
Tags:
conflit, décès, gendarmerie, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook