France
URL courte
10413
S'abonner

Comme l’a indiqué le maire de Sèvres (Hauts-de-Seine) au Parisien, cette forte odeur d’égout s’explique par le fait que la ville se trouve «en bout de course» des eaux de pluie et usées. En outre, en été il n'y a pas d'«effet chasse d'eau» car les précipitations et les habitants sont moins nombreux.

Depuis des années, une odeur nauséabonde venant du collecteur situé sous la départementale traversant la ville inonde le centre-ville de Sèvres en forçant les habitants à se pincer le nez. Le problème empire encore pendant l’été.

«C'est insupportable… Ça sent l'œuf pourri», «ça donne presque mal à la tête », «au début, je croyais que ça venait de mon mari», soufflent certains.

Mais comme l’a révélé au Parisien le maire Grégoire de la Roncière, sa ville se trouve «en fond de vallée», et donc «en bout de course» de plusieurs affluents.

Quant à la période estivale, « il y a moins d'habitants sur place, donc moins d'eaux usées et moins d'eaux pluviales». «Il n'y a plus l'effet chasse d'eau. Tout a tendance à rester sur place plutôt qu'à être évacué», précise le maire.

Un programme pour capter les odeurs

Ces dernières années des travaux pour éviter les fuites ont été opérés sur les collecteurs de la ville par Hydrolys, le syndicat intercommunal des eaux usées. L’organisation a également lancé un programme visant à «repérer les lieux les plus sensibles en termes d'odeur» et à «implanter des dispositifs pour capter l'odeur au niveau des bouches d'égout».

Lire aussi:

Une bagarre entre automobilistes tourne au drame en Seine-Saint-Denis
L’étrange liquide découvert dans une ancienne tombe en Chine identifié
Assoupi au volant, il prive d’électricité une partie de la Drôme
Tags:
plaque d'égout, odeur, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook