France
URL courte
111523
S'abonner

Reliant Paris à Nice, un TGV a dû effectuer un arrêt imprévu le 16 août à la gare du Creusot en Bourgogne car un passager refusait de porter un masque. Des agents de la sûreté ferroviaire sont intervenus pour débarquer l’homme qui a reçu une amende de 135 euros.

Un homme «refusant de porter son masque» a été débarqué d’un TGV Paris-Nice dimanche 16 août à la gare du Creusot, en Bourgogne, alors que le train était direct jusqu’à Marseille, rapporte Le Parisien.

«La SUGE (sûreté ferroviaire) est en effet intervenue sur le TGV Paris-Nice n°6169 hier en gare du Creusot Montchanin, pour une injonction de descente du train, en raison d'un individu qui refusait le port du masque à bord», a confirmé ce lundi 17 août au journal la SNCF.

Le débarquement d’un voyageur par des agents de la sûreté ferroviaire peut se faire «en cas notamment de trouble à l'ordre public ou de compromission de la sécurité des personnes», mais également « si l'individu refuse d'obtempérer», a indiqué au Parisien l’entreprise, expliquant que «ce fut le cas concernant cet individu» dimanche.

En outre, le contrevenant a reçu une amende de 135 euros pour non-port du masque.

La réaction des autres passagers

Malgré le retard de 10 minutes accusé par cet arrêt impromptu, les autres passagers ont salué cette décision, d’autant plus que le train a ensuite rattrapé son retard pour arriver à l’heure en gare de Nice.

«C'est du cynisme, plus que de l'agacement», confie au Parisien l’une des voyageur qui ajoute: «Je crois qu'on est tous un peu fatigués de l'incivilité des gens. Quand on en manquait, les gens réclamaient des masques, maintenant qu'on doit en porter, il y a des justiciers qui pensent qu'en se rebellant contre le port du masque, les choses vont changer…».

Néanmoins, la SNCF constate que les incidents de ce genre se produisent très rarement, ce qui prouve que «les voyageurs respectent globalement bien le port du masque». Selon elle, «plus de 95% des voyageurs respectent la consigne et la majeure partie des 5 % restants acceptent de le porter après contrôle (et verbalisation)».

 

Lire aussi:

Une octogénaire étranglée, dépouillée et enfermée dans un placard, près de Calais
La Russie proteste suite à la violation de sa frontière par un destroyer US et se dit prête à réagir aux provocations
Un scientifique nucléaire iranien de haut rang assassiné près de Téhéran - images
Tags:
pandémie, Covid-19, SNCF, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook