France
URL courte
151753
S'abonner

Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, s’est dit «profondément choqué» et a évoqué «les sanctions les plus sévères» après qu’une adolescente musulmane de Besançon a été tondue et frappée pour vouloir se marier avec un chrétien.

Les personnes qui ont frappé et tondu une jeune fille musulmane à Besançon pour vouloir se marier avec un chrétien méritent «les sanctions les plus sévères» pour cet acte barbare, a déclaré vendredi 21 août le ministre français de l’Intérieur, Gérald Darmanin, sur Twitter.

«Profondément choqué par cet acte de torture sur cette jeune fille de 17 ans. Les quatre mis en cause ont été placés en garde à vue. Cette barbarie appelle les sanctions les plus sévères».

​Les médias ont annoncé ce vendredi qu’une adolescente musulmane avait été frappée et tondue par ses parents, son oncle et sa tante qui ne voulaient pas qu’elle fréquente un jeune homme chrétien de 20 ans. Elle souffre d'une côte cassée et d'hématomes «un peu partout».

Frappée et violentée par sa famille

La fille issue d’une famille qui est arrivée de Bosnie-Herzégovine il y a plus de deux ans entretenait depuis plusieurs mois une relation avec un garçon d'origine serbe qui vivait dans le même immeuble. Quand les jeunes ont commencé à parler de mariage, les parents de la jeune fille lui ont dit: «Nous sommes musulmans, tu ne te marieras pas avec un chrétien», a annoncé l’agence France-Presse citant Margaret Parietti, vice-procureur au parquet de Besançon.

La jeune fille a été privée de téléphone et empêchée de contacter son petit ami. Les deux adolescents ont décidé de s'enfuir pendant quatre jours tout en gardant le contact avec leurs parents respectifs, pour montrer que leur amour était fort, selon Mme Parietti. Pendant leur fugue, le garçon a reçu des «menaces sur son téléphone» émanant des parents de sa petite amie.

Lorsque l’adolescente est rentrée chez elle avec son petit-ami et les parents du garçon, elle a été emmenée dans une chambre, violentée et tondue. C’est son oncle, le frère de son père, qui a pris la tondeuse à la demande de son père, précise la magistrate, soulignant que la fille avait auparavant «60 centimètres de cheveux».

Les parents du garçon ont affirmé de pas avoir osé intervenir, n'étant pas chez eux, mais leur fils a prévenu la police, selon le parquet. À l'arrivée des policiers, la tante de l’adolescente l'a contrainte à se cacher dans une pièce, mais elle a été découverte par les forces de l'ordre et emmenée à l’hôpital. Un médecin a délivré une ITT de 14 jours à la jeune fille.

Les quatre adultes, présentés au parquet jeudi 20 août puis à un juge des libertés et de la détention, ont été placés sous contrôle judiciaire avec notamment l'interdiction de contacter la jeune fille.

Lire aussi:

La France se dit «vivement préoccupée» par les affrontements dans le Haut-Karabagh et appelle à cesser les hostilités
Des chercheurs désignent la plus grande «ruse» du coronavirus
En continu: le conflit entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan s’intensifie dans le Haut-Karabagh
Tags:
Gérald Darmanin, musulmans, chrétiens, France, Besançon
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook