France
URL courte
5310190
S'abonner

En annonçant le placement de 19 nouveaux départements en zone rouge, en plus de Paris et des Bouches-du-Rhône, Jean Castex a fait état ce 27 août d’«une phrase incontestable de recrudescence de l’épidémie» avec un taux d’incidence de 1,4.

Quelques jours avant la rentrée des classes, Jean Castex a annoncé «une phrase incontestable de recrudescence de l’épidémie» lors de son discours prononcé ce 27 août depuis l'hôtel de Matignon.

Selon lui, 21 départements sont désormais classés en zone rouge, en plus de Paris et des Bouches-du-Rhône.

Le taux d’incidence

La reprise de l’épidémie «progresse sur tout le territoire» avec «39 cas positifs pour 100.000, quatre fois plus qu'il y a un mois», a précisé le Premier ministre lors de sa conférence de presse. «L'épidémie regagne du terrain, et c'est maintenant qu'il faut intervenir», a-t-il insisté.

Actuellement, le taux d’incidence du Covid-19 est d’environ 1,4 en France, a-t-il déclaré.

En revenant sur le nombre de nouvelles hospitalisations, il a annoncé que celui-ci «commence doucement mais sûrement à remonter». Cependant, il ne s’agit pas d’«une explosion».

La rentrée

À la rentrée des classes, tous les enseignants de la maternelle au lycée devront porter un masque. En ce qui concerne les établissements de l’enseignement supérieur, il sera obligatoire pour tout le monde, a poursuivi Jean Castex. Le virus circule tout particulièrement chez les jeunes, a-t-il ajouté.

Annonçant que les plans de reconfinement sont déjà prêts, le chef du gouvernement a exprimé son souhait de «tout faire» pour éviter un «reconfinement généralisé».

Port du masque

Selon lui, il est «urgent d'agir en matière du port du masque» en région parisienne, car le Covid-19 y circule «activement».

«J'ai demandé au préfet de police d'engager une concertation avec la maire de Paris et avec les élus des départements de la petite couronne où il me semble urgent d'agir en matière du port du masque», a affirmé le chef du gouvernement.

En excluant une nouvelle fois la généralisation de la gratuité des masques, il a assuré que le gouvernement continuerait à en fournir aux personnes qui se trouvent dans les situations les plus précaires et aux plus vulnérables.

Cette opération sera reprise en octobre et «aussi souvent que ce sera nécessaire jusqu’à la fin de l’épidémie», a-t-il souligné.

Lire aussi:

Des policiers visent la foule lors d’un contrôle de masque qui dégénère à Paris - vidéo
Une rixe entre militaires et policiers se termine par deux blessés et trois gardes à vue
Assassinat du général Soleimani: Téhéran dévoile ceux qui seront ciblés par vengeance
Tags:
épidémie, rentrée, Covid-19, France, Jean Castex
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook