France
URL courte
Par
322380
S'abonner

L’illustration dépeignant l’élue LFI Danièle Obono en esclave, un anneau de fer autour du cou, a suscité une vive condamnation de la classe politique. Le Président de la République a appelé la députée pour lui exprimer son soutien, indique BFM TV.

Emmanuel Macron a téléphoné à la députée Danièle Obono pour lui exprimer son soutien après la publication dans Valeurs actuelles jugée «révoltante» et «raciste» par les personnalités politiques. Le chef d’État a condamné fermement ce «roman de l’été» de la dernière édition de l’hebdomadaire, a appris BFM TV auprès de l’Élysée.

L’appel a eu lieu en fin de matinée samedi 29 août et le Président a fait part de sa «condamnation claire de toute forme de racisme», a indiqué l'Élysée à l'AFP.

Paru jeudi 27 août, une fiction prénommée «Les couloirs du temps», épisode «Obono l’Africaine», a plongé la femme politique dans un passé imaginé de l’esclavage. La députée LFI franco-gabonaise a dénoncé le roman de fiction, les condamnations de la classe politique ont suivi.

«Apologie du racisme»

Le Premier ministre Jean Castex a qualifié la publication de «révoltante» et a exprimé son soutien au nom du gouvernement à la protagoniste.

Élisabeth Moreno, ministre chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l'Égalité des chances, a fustigé «l’apologie du racisme» qui est «contraire aux valeurs républicaines».

Selon le ministre de la Justice Éric Dupond-Moretti, il s'agit d'un «roman nauséabond».

L'association SOS Racisme a affirmé étudier «les suites judiciaires envisageables» et a condamné un «cortège de haines, comme l'ont déjà expérimenté beaucoup de responsables politiques noirs ou d'origine maghrébine ces dernières années».

Lire aussi:

Un homme «neutralisé» à Paris après avoir tenté d'attaquer des policiers au couteau
Un puissant séisme frappe la Grèce et la Turquie, plusieurs morts et plusieurs centaines de blessés - images
Mediapart parle d’attentats de «faible intensité», le Net en colère
Tags:
Emmanuel Macron, Valeurs actuelles, Danièle Obono
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook