France
URL courte
Par
Affaire des chevaux mutilés (18)
5023159
S'abonner

L’animateur de «N’oubliez pas les paroles!» sur France 2 a été la cible d’une campagne massive de désinformation. Des rumeurs ont en effet été diffusées sur les réseaux sociaux, affirmant qu’il est l’auteur des mutilations contre les chevaux observées ces derniers mois en France.

«Je ne comprends rien. Explique la vanne stp», écrit Nagui, incrédule, lorsque Fanny Ruwet, chroniqueuse avec qui il travaille dans l’émission «La Bande originale» sur France Inter, lui demande s’il a mutilé des chevaux. L’affaire qui bouleverse la France depuis des mois a pris un nouveau tournant lorsque de fausses rumeurs se sont propagées sur les réseaux sociaux, accusant l’animateur français d’en être le principal responsable.

«La vanne, c’est l’absurdité», répond alors l’humoriste belge. Voilà Nagui «soulagé», tandis que son interlocutrice assure que le sujet figurera dans sa prochaine chronique.

L’affaire a pourtant pris de larges proportions, notamment sur Twitter, où de faux comptes de médias tels que Le Parisien et Libération ont publié des titres d’articles mentionnant le placement en garde à vue et la mise en examen de l’animateur.

Certains internautes, sans vérifier la source, ont mordu à l’hameçon et propagé cette fausse information, dont l’origine relève toujours du mystère.

L’affaire des chevaux mutilés

Les mutilations multiples d’équidés dans plus de la moitié des départements français sont malheureusement bien réelles. Le 7 septembre, Gérald Darmanin a indiqué que 153 enquêtes pour ce type de fait étaient ouvertes. Plusieurs attaques semblent liées par leur mode opératoire, les équidés présentant une oreille en moins.

Si le phénomène touche le pays depuis fin 2018, ces attaques se sont multipliées durant l’été. Les enquêteurs estiment qu’elles sont causées par plusieurs personnes aux motivations diverses: challenge, rite satanique, dérive sectaire, haine des équidés ou mimétisme.

Le 18 septembre, plusieurs fédérations du monde du cheval et la gendarmerie nationale ont signé un partenariat afin de «renforcer leurs efforts dans la prévention des attaques». Un numéro vert unique est disponible pour les propriétaires de chevaux.

Dossier:
Affaire des chevaux mutilés (18)

Lire aussi:

La nouvelle carte du couvre-feu en France publiée par les autorités
Tariq Ramadan mis en examen pour viols sur une cinquième femme
«Il y a un risque de guerre civile» en France, prévient l'ancien chef d'État-Major des armées Pierre de Villiers
Tags:
rumeurs, réseaux sociaux, désinformation, chevaux, mutilation, Nagui
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook