France
URL courte
Par
405277
S'abonner

La forte détonation entendue à Paris et en Île-de-France ce 30 septembre était un Rafale de la permanence opérationnelle de Saint-Dizier (Haute-Marne) autorisé à passer le mur du son pour porter assistance à un appareil en difficulté, selon le porte-parole de l’armée de l’air.

Un avion de chasse a décollé mercredi 30 septembre pour une mission d'interception en Île-de-France et a franchi le mur du son, ce qui a causé la forte détonation entendue à Paris et en banlieue.

Rafale
© REUTERS / U.S. Air Force/Senior Airman Tyler Woodward
«Un Rafale de la permanence opérationnelle de Saint-Dizier en intervention réelle pour porter assistance à un aéronef en perte de contact a été autorisé à passer le mur du son pour rejoindre l'appareil en difficulté. Il a passé le mur du son à l'est de Paris», a déclaré le colonel Stéphane Spet, porte-parole de l'armée de l'air et de l'espace.

Un bruit fort entendu

Ce 30 septembre, un bruit énorme a été entendu en fin de matinée à Paris et dans plusieurs départements de la région parisienne. Il a aussi interrompu pendant quelques secondes les joueurs de tennis Stanislas Wawrinka et Dominik Köpfer à Roland-Garros.

​«Il n'y a pas d'explosion, il s'agit d'un avion de chasse qui a franchi le mur du son. N'encombrez pas les lignes de secours!», a rapidement réagi la préfecture de police sur Twitter.

Lire aussi:

Une enseignante menacée par ses élèves à Toulouse pour avoir abordé le port du voile en France
Vitres brisées, tags, menaces: des mosquées ciblées à Bordeaux et Béziers - images
Comment éviter l’«effondrement» de la France qui vient? Laurent Obertone donne ses 10 lois «pour vaincre» – vidéo
Tags:
explosion, Rafale, Paris, avion, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook