France
URL courte
Par
231243
S'abonner

En écartant l'idée d'une prime Covid pour les plus démunis, Jean Castex a indiqué sur Franceinfo qu’il y aura d’autres mesures pour aider les plus modestes à passer cette période critique. Ainsi, le ministre a cité l'apprentissage et la formation «pour aller vers les métiers de la transition écologique».

Alors que le gouvernement promet d’annoncer samedi «les décisions qu'il prend pour les plus vulnérables» à l'occasion de la Journée nationale de lutte contre la pauvreté, Jean Castex a précisé ce 12 octobre sur Franceinfo les mesures de soutien aux plus défavorisés à venir.

«Pour les jeunes, nous mettons en place des outils exceptionnels pour éviter qu’ils ne pâtissent de la crise, au travers de l'apprentissage, du parcours d’insertion pour ceux qui sont éloignés de l’emploi, de la formation pour aller vers les métiers de la transition écologique», a esquissé le Premier ministre.

Des soutiens déjà accordés

Le Premier ministre a indiqué que le gouvernement ne prévoyait pas de prime Covid, pour soutenir les ménages dont les revenus se sont effondrés avec la pandémie, ni de prime de Noël, ni de chèque déconfinement.

Il a aussi rappelé que les Français les plus pauvres avaient déjà bénéficié de soutiens pendant le confinement. Ainsi, 150 euros ont été versés à des foyers allocataires du revenu de solidarité active (RSA) ou de l’allocation de solidarité spécifique (ASS), et 100 euros de plus par enfant à charge de moins de 20 ans. L'allocation de rentrée scolaire a elle aussi été revalorisée de 100 euros.

Jean Castex a également écarté l'idée d'une revalorisation du RSA comme priorité de la politique gouvernementale.

«Ce qu'on veut, nous, c'est booster tous les dispositifs d'insertion qui sortent les gens de cet état pour les conduire vers une formation, vers un emploi, et donc leur donnent une rémunération supplémentaire grâce à cela», a insisté le chef du gouvernement.

Lire aussi:

Erdogan appelle Macron à subir un «examen de santé mentale» vu son avis sur les musulmans de France
Il traite ses copains de «fils de porcs» dans le 93, sa mère refuse de s'excuser auprès de l'enseignant et l'insulte
«On va te décapiter la tête»: le maire du VIIIe à Lyon menacé - photos
Des musulmans investissent une mairie et exigent des excuses d’un élu pour ses propos jugés racistes
Tags:
prime, Jean Castex, Covid-19, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook