France
URL courte
Par
Décapitation de Samuel Paty (111)
321824
S'abonner

La présidence de la République a annoncé un hommage national pour l'enseignant assassiné à Conflans-Sainte-Honorine, après avoir consulté la famille de celui-ci.

L’Élysée a indiqué samedi qu'un «hommage national» serait rendu à l'enseignant décapité vendredi dans les Yvelines, tué pour avoir montré des caricatures de Mahomet à ses élèves.

La date n'est pas encore fixée. L’événement sera organisé en coordination avec la famille.

Selon le parquet, le parquet national antiterroriste (PNAT) tiendra une conférence de presse à 15 heures ce samedi.

Émotion générale

Emmanuel Macron s'est rendu vendredi soir sur les lieux de l'attaque, à Conflans-Sainte-Honorine, et a dénoncé un «attentat islamiste caractérisé».

Le Premier ministre a déclaré sur Twitter que «nos enseignants continueront à éveiller l'esprit critique des citoyens de la République, à les émanciper de tous les totalitarismes et de tous les obscurantismes».

«Après la liberté de la presse et Charlie Hebdo, la liberté d'enseigner: bref, la République» est ciblée, a affirmé le chef du gouvernement devant les syndicats ce matin. «La laïcité, colonne vertébrale de la République, a été, à travers cet acte ignoble, visée», a-t-il encore dit.

Neuf personnes se trouvaient samedi en garde à vue au lendemain de la décapitation dans les Yvelines de cet enseignant, qui suscite effroi et colère dans tout le pays.

Dossier:
Décapitation de Samuel Paty (111)

Lire aussi:

Le nombre de nouveaux cas de Covid au-dessous des 20.000 en France
Crachats, injures, huées: des journalistes de nouveau pris à partie par des anti-pass – images
Réacteur nucléaire «propre»: après l’abandon français, la victoire chinoise
Un amiral américain décrit le cas où l’Otan tirerait sur des navires russes
Tags:
hommage, décapitation, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook