France
URL courte
Par
2220137
S'abonner

Alors que Jean Castex a annoncé ce jeudi 22 octobre que 38 nouveaux départements et une collectivité d’outre-mer rejoignaient le régime de couvre-feu dans contexte de la pandémie de Covid-19, le total des départements concernés a atteint 54.

Le couvre-feu sera étendu à 38 départements de plus et à la Polynésie à partir de vendredi minuit, ce qui a augmenté le nombre des territoires concernés à 54 départements, a déclaré ce 22 octobre le Premier ministre Castex.

​Dans ces 54 territoires qui sont marqués en rouge et rouge et blanc sur la carte présentée par les autorités, le couvre-feu s’appliquera de 21h à 6h à compter du vendredi 23 octobre minuit.

Auparavant, seulement 16 départements avaient été mis sous régime de couvre-feu. Toutefois, au vu de l’aggravation de la situation sanitaire en France et de l’arrivée de la deuxième vague qui avait déjà été évoquée par Emmanuel Macron et maintenant Jean Castex, les départements supplémentaires ont été soumis à la même mesure.

Les zones les plus touchées

Mercredi 21 octobre, une carte de l’Hexagone présentant les zones où la propagation du coronavirus est la plus intense a été publiée par Santé publique France.

Le taux d'incidence, soit le nombre de nouveaux cas pour 100.000 habitants sur sept jours, ou de dépistage, commune par commune, est indiqué. Dans la quasi-totalité de la France métropolitaine, celui-ci est supérieur à 50 qui est le seuil d'alerte. En bleu foncé figurent les régions qui affichent un taux hebdomadaire supérieur à 250 contaminations pour 100.000 habitants au 18 octobre, parmi lesquelles l’Île-de-France, la région lyonnaise et le Nord.

Lire aussi:

Cinq morts, dont un enfant, et des blessés en Allemagne où une voiture a foncé sur des piétons - images
Ces armes russes qui font de l’Algérie une puissance militaire régionale
Cette photo prise dans une unité Covid-19 devient virale
Macron indique à quelle période aura lieu la première campagne de vaccination en France
Tags:
Covid-19, santé, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook