France
URL courte
Par
3517
S'abonner

Anticipant une pénurie de certains produits lors d’un possible reconfinement, les industriels de l’agro-alimentaire préparent des stocks. Notamment, de pâtes, aliment de base qui a été fortement demandé au printemps dernier, rapporte Europe 1.

Alors que la France subit une brutale deuxième vague de l’épidémie de coronavirus, les industriels de l'agro-alimentaire se préparent à un éventuel reconfinement. Pour éviter la situation du printemps dernier, quand l’État avait dû débloquer des réserves en urgence, la grande distribution fait des stocks, rapporte Europe 1.

Ainsi, les distributeurs garnissent leurs rayons de pâtes, riz, farine ou encore de soupe. Le fabricant de pâtes Panzani indique avoir vendu 30% de produits en plus à la grande distribution au mois d'octobre.

«La grande distribution a des stocks et nous avons des stocks également. Cette fois, nous serons beaucoup plus sereins. Les choses sont bien gérées. Il y aura suffisamment de blé pour assurer l’ensemble de le production», a déclaré le président de Panzani, Xavier Riescher, à Europe 1.

La France face à un éventuel reconfinement

La France a battu dimanche 25 octobre un nouveau record avec plus de 50.000 cas positifs confirmés en un jour. Le nombre de malades en réanimation ne cesse de s’élever, augmentant la pression sur les hôpitaux.

«Il faut s'attendre à des décisions difficiles» pour contrôler l'épidémie, a déclaré mardi sur France Inter Gérald Darmanin. 

Deux Conseils de défense sont prévus ces mardi et mercredi, suivis d’une série de réunions, visant à prendre des mesures face à une situation «critique». La perspective d’un éventuel reconfinement n’est pas exclue.

Lire aussi:

L'armée américaine se préparerait à frapper l'Iran, selon un spécialiste israélien
Trump va-t-il bombarder l’Iran pour éviter un nouvel accord nucléaire avec Biden?
Le ministre marocain de la Santé explique que l’hydroxychloroquine est la cible de l’industrie pharmaceutique - exclusif
Tags:
Emmanuel Macron, Gérald Darmanin, pâtes, confinement, France, coronavirus SARS-CoV-2, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook